Retour

Pauvreté des enfants : déclaration du Comité des Ministres

Comité des Ministres Strasbourg 11 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Pauvreté des enfants : déclaration du Comité des Ministres

Le Comité des Ministres s’est dit préoccupé par les taux très élevés de pauvreté des enfants en Europe et le creusement des inégalités qui les touchent tout particulièrement.

Les enfants ont, en effet, été plus durement affectés par les mesures d’austérité mises en place dans le sillage de la crise économique de 2008. Ils sont plus menacés par la pauvreté et l’exclusion sociale que les adultes et les personnes âgées. Près de 385 millions d’enfants, soit 19,5% des enfants de la planète, vivent en situation d’extrême pauvreté, pour 9,2 % des adultes, selon l’UNICEF.

Dans une déclaration adoptée aujourd’hui, le Comité des Ministres appelle les États membres à :

  • mettre en œuvre la Stratégie du Conseil de l’Europe pour les droits de l’enfant (2016-2021) ;
  • revoir les objectifs et le financement de services tels que la protection de l’enfance, l’éducation, les services sociaux et les programmes de protection sociale ;
  • améliorer les services de protection de l’enfance, en tenant compte des situations particulièrement vulnérables (par exemple, les enfants privés de protection parentale, les familles monoparentales, les enfants handicapés, les enfants roms, et les enfants réfugiés et migrants);
  • à prendre en compte les besoins des enfants et encourager leur participation à l’élaboration de politiques en matière de protection de l’enfance.

A cet égard, la Charte sociale européenne révisée énonce un ensemble de normes minimales qui protègent les droits de l’enfant, parmi lesquels les droits à la protection de la santé, à l’éducation, à des services de garde, à l’assistance sociale et médicale, et à la protection sociale.

En particulier, l’article 30 de la Charte garantit le droit à la protection contre la pauvreté et l’exclusion sociale et demande aux États membres d’adopter une approche globale et coordonnée pour lutter contre la pauvreté.

Le Conseil de l’Europe a récemment publié un rapport sur « Les instruments juridiques du Conseil de l’Europe au service de la protection des enfants contre la pauvreté » (disponible en anglais uniquement).


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter