Retour

Le modèle Barnahus contribue à éviter le sentiment de revictimisation des enfants qui ont subi des abus sexuels, déclarent les dirigeants du Conseil de l’Europe

Conseil de l'Europe Strasbourg 17 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le modèle Barnahus contribue à éviter le sentiment de revictimisation des enfants qui ont subi des abus sexuels, déclarent les dirigeants du Conseil de l’Europe

A l’approche de la Journée européenne pour la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels célébrée le 18 novembre, la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić, et la Présidente du Comité des Ministres, Þórdís Kolbrún Reykfjörð Gylfadóttir, ministre islandaise des Affaires étrangères, ont souligné la nécessité d’assurer une justice adaptée aux enfants à ceux qui sont victimes d’exploitation et d’abus sexuels, grâce à la mise en place de structures Barnahus (Maison des enfants) en Europe.

La Barnahus (Maison des enfants) est le principal modèle européen de réponse aux abus sexuels sur des enfants, qui coordonne les enquêtes criminelles et les enquêtes sur la protection de l’enfance menées en parallèle, rassemble tous les services compétents sous un même toit, et contribue ainsi à éviter la revictimisation de l’enfant.

« Lorsque quelque chose ne va pas – pour une raison qui échappe si souvent au contrôle des enfants – ce n’est pas du soutien d’un État désincarné et fragmenté dont ils ont besoin, mais d’une prise en charge bienveillante, coordonnée et personnelle qui ne les effraie pas, ne les intimide pas ou ne les isole pas, et qui ne les amène pas à revivre une nouvelle fois les traumatismes subis. Or le modèle Barnahus s’est avéré être une réponse efficace et adaptée de la justice », a déclaré la Secrétaire Générale Marija Pejčinović Burić. « Dans notre Stratégie pour les droits de l’enfant (2022-2027) lancée récemment à Rome, nous avons clairement indiqué que nous continuerons à donner la priorité à ce modèle ».

Le modèle Barnahus a été introduit pour la première fois en Europe, en Islande, en 1998. Il a été reconnu en 2015 comme une pratique prometteuse par le Comité des parties à la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (Convention de Lanzarote) et, depuis lors, le Conseil de l’Europe aide ses États membres à l’adapter et à l’utiliser. Grâce au soutien de l’Organisation et de l’Union européenne, la première Maison des enfants a été inaugurée en mai 2022, en Slovénie. Des projets conjoints similaires sont en cours en Finlande, en Irlande, ainsi qu’en Espagne.

« La difficulté consiste à parvenir à une compréhension commune de ce qu’est une Barnahus et de la manière dont elle doit être gérée, dans le respect des normes internationales relatives aux droits humains. Pour relever ce défi, le Comité directeur pour les droits de l’enfant du Conseil de l’Europe, avec l’appui de l’Islande, met actuellement au point une étude cartographique des « services de type Barnahus » disponibles sur le continent », a fait savoir la Secrétaire Générale.

La Présidente du Comité des Ministres, Þórdís Kolbrún Reykfjörð Gylfadóttir, ministre islandaise des Affaires étrangères, a déclaré :

« L’Islande est réellement fière d’avoir été à l’origine du concept Barnahus, qui a été exporté avec succès dans d’autres pays européens depuis près d’un quart de siècle. Tous les enfants ont le droit de grandir en bonne santé et en sécurité, dans la paix et dans la dignité, et il est impératif que tous les États protègent leurs droits. C’est pourquoi l’Islande a fait des droits des enfants et des jeunes une priorité de sa présidence du Conseil de l’Europe ».

« Dans ce contexte, nous sommes heureux de souscrire à la déclaration initiée par Andorre, la Belgique, Monaco, Saint-Marin et la Slovénie, à laquelle se sont joints 40 autres États membres du Conseil de l’Europe ainsi que le Mexique, soutenant la mise en œuvre du modèle Barnahus en Europe », a déclaré en conclusion la Présidente du Comité des Ministres.


 Communiqué de presse
Le modèle Barnahus contribue à éviter le sentiment de revictimisation des enfants qui ont subi des abus sexuels, déclarent les dirigeants du Conseil de l’Europe


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter