Strasbourg, le 9 juillet 2018

Cette vidéo incorpore un message de Tomáš Boček, Représentant spécial du Secrétaire Général sur les migrations et les réfugiés. Elle présente également le récit de deux réfugiés, Mahmoud Alkoko et Anwar Horani, qui racontent l'impact du Passeport européen des qualifications des réfugiés sur leur vie.

« L'intégration réussie des réfugiés arrivés en Europe ces dernières années est et restera l'un des principaux défis de nos sociétés .... Je suis convaincu que ce projet contribuera à faire reconnaître les compétences et les qualifications des réfugiés, leur permettant ainsi de contribuer à leurs nouvelles sociétés d'accueil en poursuivant leurs études et en trouvant un emploi », a souligné Tomáš Boček dans le message vidéo.

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés (EQPR) est maintenant dans sa deuxième phase. Il a été lancé en 2017 en tant qu'initiative pilote avec des partenaires de Grèce, d'Italie, de Norvège et du Royaume-Uni. Au cours de la phase pilote, la méthodologie du Passeport européen des qualifications des réfugiés a été testée avec succès. 92 réfugiés ont été interviewés par des évaluateurs professionnels et 73 EQPR ont été délivrés.

La nouvelle phase durera trois ans et se concentrera sur la poursuite du développement du Passeport européen des qualifications des réfugiés et la promotion de son utilisation. De nouveaux partenaires ont rejoint les partenaires d'origine dans cette nouvelle phase : le Ministère Italien de l'Education, des Universités et de la Recherche, la Conférence des Recteurs d'Italie, le Ministère Norvégien de l'Education et des Centres d'information sur la reconnaissance d’Allemagne, Arménie, Canada, France et Pays-Bas.

Le Passeport européen des qualifications des réfugiés est le seul instrument international spécifiquement développé dans le but de faciliter la reconnaissance des qualifications des réfugiés en cas d'absence de documentation complète qui peut être utilisé même dans le cas où les réfugiés déménagent dans de nouveaux pays d'accueil en Europe.

Deux sessions d'évaluation ont eu lieu : la première en Grèce du 11 au 15 juin et la seconde en Italie du 2 au 6 juillet. Dans cette nouvelle phase, jusqu'ici 90 réfugiés ont été interviewés et 73 EQPR ont été délivrés.

Les prochaines sessions d'évaluation auront lieu à l'automne en Grèce, en Italie et aux Pays-Bas.