Retour

Une nouvelle étude traite de la fraude académique en République d'Arménie dans le contexte de la COVID-19

Arménie 14 Novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Une nouvelle étude traite de la fraude académique en République d'Arménie dans le contexte de la COVID-19

L'étude "Développements et détection de la fraude dans l’éducation : risques et réponses à l’ère de la COVID-19" (disponible en anglais) a été élaborée de mai à décembre 2021 par une équipe d'experts du Centre national d'information sur la reconnaissance et la mobilité académique d'Arménie (ArmENIC) et un expert du Conseil de l'Europe, avec le soutien financier du Conseil de l'Europe.

Dans le but de souligner l'importance et la valeur des principes de la pratique éthique dans l'éducation au niveau européen, l'étude commence par un aperçu de la Plateforme du Conseil de l'Europe sur l'éthique, la transparence et l'intégrité dans l'éducation (ETINED) et de ses quatorze principes éthiques pour l'éducation, ainsi que des développements dans ce domaine suite à la pandémie de COVID-19.

L'étude aborde ensuite la fraude académique et les autres formes de corruption dans l'éducation en République d'Arménie dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Les auteurs affirment que la pandémie a révélé la nécessité de reconsidérer les outils et politiques traditionnels utilisés pour la transparence, la responsabilité et les mesures anti-corruption dans l'éducation. Le manque de préparation du secteur de l'éducation pour la crise a conduit à une augmentation de l'occurrence de diverses formes de fraude dans l'éducation. Les changements technologiques rapides induits par la COVID-19 ont également contribué à la propagation de ce phénomène.

Selon l'étude, les pratiques corrompues et les diverses formes de fraude éducative qui sont courantes en Arménie sont dues à un large éventail de facteurs, dont certains remontent à la période antérieure à 1991. Les codes de conduite et autres réglementations existantes doivent encore montrer toute leur efficacité, notamment dans le contexte de la pandémie et de ses conséquences.

L'étude se conclut par une série de recommandations visant à améliorer les réglementations nationales et institutionnelles en matière de lutte contre les différentes formes de fraude dans l'éducation et la recherche, telles que : accroître l'autonomie des universités et garantir l'égalité entre les universités publiques et privées ; effectuer un contrôle des documents éducatifs et créer une base de données intégrée ; sensibiliser le grand public à la fraude et à la corruption dans l'éducation ; créer un comité indépendant pour inspecter la fraude dans l'éducation.

L'étude sera largement diffusée au sein de la communauté éducative arménienne et sera utilisée par ArmENIC et d'autres parties prenantes en Arménie pour mener des activités de suivi liées à l'éthique et à l'intégrité dans l'éducation. L'étude sera également présentée aux décideurs et praticiens européens de l'éducation lors de la prochaine réunion plénière d'ETINED en novembre 2022.

L'étude complète en anglais peut être téléchargée ici ; la version en arménien sera disponible dans les semaines à venir.


Nous contacter Nous contacter

Service de l'Education

Conseil de l'Europe
Batiment Agora
1, Quai Jacoutot
67075 Strasbourg Cedex
France

 Nous écrire