Les jeunes sont particulièrement exposés aux hackers, parce qu’ils partagent souvent plus de données personnelles sur les réseaux sociaux.

Sofie, 16 ans, Belgique

Aujourd’hui, sur le seul territoire européen, plus de 250 millions de personnes utilisent chaque jour internet. Elles partagent de plus en plus de données personnelles – sur les réseaux sociaux, en jouant, en achetant en ligne ou en remplissant des formulaires scolaires ou administratifs.

À l’ère du numérique, où tout change si vite, les citoyens doivent plus que jamais connaître et défendre leurs droits. Ils doivent protéger leurs données et leur identité personnelle, qui sont devenues une marchandise, contre une série de risques en ligne tels que la divulgation non autorisée, la violence sur internet, l’usurpation d’identité, etc.


LE MOT DES ENFANTS

Nous voulons faire entendre notre voix et prendre part aux décisions qui détermineront notre avenir.

Joao, 17 ans, Portugal


La protection de la vie privée et des données personnelles est un droit fondamental et, depuis 2018, le Règlement général sur la protection des données de l’Union européenne (RGPD) donne aux citoyens plus de contrôle sur leurs données. Certains « droits » nouveaux n’étaient pas applicables, ou pas nécessaires, avant qu’internet ne prenne une place majeure dans notre vie. Citons par exemple :

  • la «portabilité» – droit de demander le transfert de ses données personnelles à un autre prestataire, par exemple quand on change de téléphone ou d’opérateur de réseau social;
  • le «droit à l’oubli» – possibilité de demander la suppression de ses données personnelles lorsqu’on ne souhaite plus qu’elles fassent l’objet d’un traitement et lorsque l’entreprise concernée n’a pas de raison légitime de les conserver;
  • le droit de recevoir des informations claires et compréhensibles;
  • l’adaptation des informations aux enfants: en des termes clairs et compréhensibles afin de remplacer les conditions d’utilisation longues et complexes... que personne ne lit de toute manière.
     

LE MOT DES ENSEIGNANTS

Aujourd’hui, les jeunes n’imaginent pas vivre sans internet, qui leur ouvre tant de possibilités. Mais ils veulent aussi rester en sécurité. Pour cela, il faut (entre autres) protéger sa vie privée. Tout le monde devrait savoir poster, partager, agir de façon responsable sur internet.

Evangelia, Grèce


Internet a considérablement renforcé d’autres droits de l’homme et les droits de l’enfant. Il n’a jamais été si facile, par exemple, d’exercer sa liberté d’expression. Aujourd’hui, chacun peut se faire journaliste, publier et toucher un large public. Cela s’accompagne aussi d’une grande responsabilité, car nous devons répondre de nos actes et de nos paroles, même si internet donne parfois l’illusion de pouvoir se cacher derrière l’anonymat.

L’article 12 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) affirme le droit des enfants à connaître leurs droits et à pouvoir agir pour les défendre et les promouvoir. Vous trouverez dans les fiches qui suivent plus de détails sur vos droits en ligne


LE MOT DES PARENTS

On suppose que les parents connaissent leurs droits et aident leurs enfants à les comprendre aussi, mais, très souvent, ce n’est pas le cas. Les parents ont besoin d’aide, et quelques conseils simples suffisent.

Association européenne des parents