Retour

Le Comité anti-torture du Conseil de l’Europe publie un rapport sur la prison d'Imralı (Turquie)

Le Comité pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l’Europe publie aujourd’hui un rapport sur sa visite en avril 2016 à la prison fermée de haute sécurité de l’île d'Imralı en Turquie, dans laquelle Abdullah Öcalan et trois autres prisonniers sont détenus.
20/03/2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Comité anti-torture du Conseil de l’Europe publie un rapport sur la prison d'Imralı (Turquie)

Selon le rapport, comparé avec la situation pendant la visite précédente du CPT en janvier 2013, les conditions matérielles de détention concernant Abdullah Öcalan se sont considérablement améliorées, et elles sont restées satisfaisantes pour les autres détenus.

En outre, la délégation a eu une impression favorable quant aux soins de santé de l’établissement.

En revanche, le CPT exprime sa vive inquiétude sur la situation du contact des détenus avec le monde extérieur, qui s’est encore détériorée.

En particulier, tous les détenus se sont vus empêcher de recevoir la visite de leurs avocats depuis presque cinq ans, et de leurs proches depuis plus de dix-huit mois. En outre, une interdiction totale des appels téléphoniques avait été imposée à tous les détenus.

Le Comité appelle les autorités turques à prendre les mesures qui permettront à tous les détenus de la prison d'Imralı, s’ils le souhaitent, de recevoir des visites de leurs proches et de leurs avocats.

Le rapport et la réponse ont été rendus publics à la demande des autorités turques.


Combattre la torture en Europe
www.cpt.coe.int

Actualités par année Actualités par année