Culture, patrimoine et diversité

 

Les responsables du programme "Cités interculturelles" ont récemment organisé un colloque dans le cadre du Forum mondial sur le dialogue interculturel à Bakou

 

7-9 avril 2011

 

Le Forum mondial sur le dialogue interculturel, premier du genre, est une initiative du Gouvernement d’Azerbaïdjan qui bénéficie du soutien du Conseil de l’Europe, du Centre Nord-Sud, de l’Unesco, de l’Alliance des civilisations des Nations Unies et de l’Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO). Il est organisé dans le cadre du "Processus de Bakou", lancé par l’Azerbaïdjan eu égard à sa position de carrefour des civilisations, tant d’un point de vue historique et géographique que culturel.

 

L’événement réunissait plusieurs milliers de personnes représentant plus de 70 pays et qui ont été accueillies par le Président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev.

 

Le programme comprenait des sessions sur :

la faisabilité de la mise sur pied d’objectifs et d’indicateurs du dialogue interculturel ;

le rôle du patrimoine et de la créativité dans la facilitation des rencontres culturelles et de la lutte contre l’intégrisme ;

les femmes en tant qu’agents importants du dialogue interculturel ;

le dialogue interreligieux ;

l’incidence des médias sociaux et du journalisme.

 

La session "Cités interculturelles", présidée par moi-même, a entendu des interventions des personnes suivantes :

Manuela Júdice – Conseil municipal de Lisbonne, Portugal, a présenté le festival "Todos" de Lisbonne.

Maria Rosa Marquez Cabrera – Ministre du développement rural et de l’équité, ville de Mexico, Mexique, a évoqué la loi "accueil, l’attention à l’interculturalité des migrants et la mobilité humaine dans le district fédéral" adoptée récemment à Mexico.

Alexander A. Ushakov – Président du Conseil municipal d’Izhevsk, Russie, s’est entretenu sur la Maison de l’Amitié de la ville d’Izhevsk.

Olena. Dubinina– Vice-maire de la ville de Melitopol, Ukraine, a souligné la place du partage des connaissances au sein du réseau ICC, en l’illustrant par l’exemple d’une collaboration internationale autour du développement d’un parc interculturel dans sa ville.

Włodzimierz Wysocki – Adjoint au maire de la ville de Lublin, Pologne, s’est exprimé sur l’importance des femmes en tant que catalyseurs du dialogue interculturel. La session attiré un public abondant, qui comptait de nombreux maires d’Azerbaïdjan. Il semble qu’un réseau national azerbaïdjanais de cités interculturelles verra le jour à l’avenir.

 

Parmi les autres temps forts de l’événement, je souhaiterais mentionner la session de clôture, vive et animée, qui a vu la présentation d’exemples concrets de dialogues avec des jeunes gens. Nous avons ainsi "fait connaissance" avec Akili Dada, représentante de la nouvelle génération de dirigeantes africaines ; la "Chanan Development Association", qui s’intéresse aux jeunes femmes en tant qu’actrices de paix et de changement social –au Pakistan ; et le "Te’a Project", de New York, qui lutte contre les conflits au moyen d’un théâtre interactif, de style documentaire.

 

Nous avons également eu le plaisir d’entendre Basma El Husseiny parler des possibilités intéressantes en matière de politique culturelle dans le sillage du Printemps arabe, et d’apprendre l’existence de l’œuvre remarquable de l’écrivain et photographe Leila Gandhi, qui nous rappelle qu’un forum n’est peut-être pas indispensable au dialogue interculturel, car l’amour et la compassion sont inscrits dans la nature humaine.

 

Bien que le dialogue en tant que tel ne faisait pas partie du programme, qui consistait en une suite de présentations, les organisateurs nous ont fait vivre un événement haut en couleurs et bien mené, qui a permis aux délégués d’admirer ce magnifique pays de la mer Caspienne en pleine transition, de République soviétique à pays producteur de pétrole indépendant. Etat laïque principalement musulman, l’Azerbaïdjan semble entretenir de bonnes relations internationales avec les autres pays, à l’exception de l’Arménie voisine, qui n’a hélas pas participé au Forum. Si, comme cela a été proposé, les Azerbaïdjanais sont amenés à accueillir d’autres événements de ce type dans l’avenir, leur satisfaction manifeste quant au bon déroulement de celui-ci ne pourra que les encourager à laisser s’infiltrer un peu plus de spontanéité et de vitalité dans leur format et leur contenu.

Phil Wood