Culture, patrimoine et diversité

 

Santa Maria da Feira : Diversité et migrations, une ouverture vers de nouveaux marchés

 

Santa Maria da Feira, une commune à la périphérie de Porto, dans le nord du Portugal, s’adapte étonnamment bien à la réalité de la diversité culturelle. Encouragées par la municipalité, les entreprises locales explorent les nouvelles possibilités offertes par les migrations : la présence de personnes d’origines différentes sur son territoire et la présence de personnes originaires de la ville (Feirenses) dans un certain nombre de pays étrangers.

 

La municipalité prévoit de lancer une plateforme en ligne qui permettra aux industriels locaux de tous horizons de nouer des liens avec, d’une part, la diaspora portugaise et, d’autre part, les pays d’origine des immigrés locaux. Le lancement de cette plateforme est l’aboutissement de plusieurs initiatives visant à établir des contacts grâce à des partenariats commerciaux.

 

La municipalité a des échanges commerciaux réguliers avec Kenitra, au Maroc. Le partenariat, rendu possible par la présence de ressortissants marocains à Santa Maria da Feira, a débuté par la visite d’une délégation de Kenitra en 2012. Depuis lors, plusieurs accords entre les deux municipalités ont été signés outre les relations commerciales établies dans le secteur privé.

 

Des partenariats similaires ont été précédemment instaurés avec d’autres pays comme le Venezuela, le Mozambique et la France. La municipalité aide activement les entreprises locales à se développer au niveau international. La diversité de la population de Santa Maria da Feira est une ressource précieuse dont le Conseil s’efforce de tirer le meilleur parti.

 

Santa Maria da Feira a non seulement pris contact avec les immigrés locaux mais aussi avec la diaspora portugaise. De nombreuses personnes originaires de la ville qui ont réussi à l’étranger ont réagi favorablement, ce qui permet à la municipalité de poursuivre sa mission, à savoir fournir aux entreprises locales des débouchés à l’étranger.

 

José Fonseca, qui possède une entreprise de bâtiment implantée à Payerne, en Suisse, a été invité à Santa Maria da Feira par le Conseil. L’idée est de contribuer à ouvrir le marché suisse aux entreprises locales du secteur du bâtiment et des matériaux de construction. L’emplacement de Santa Maria da Feira, proche des infrastructures de transport de Porto, en fait un lieu idéal pour commercer avec le reste de l’Europe et même au-delà.

 

La stratégie qui sous-tend ces initiatives suppose de trouver des partenaires pour favoriser le développement, à la fois des immigrés du monde entier qui vivent à Santa Maria da Feira et des émigrés originaires de la ville qui vivent à l’étranger, instaurant ainsi des échanges fondés sur la diversité culturelle.