Culture, patrimoine et diversité

 

GETXO (Espagne) : Forum de discussion sur l’interculturalité et les stratégies pour la gestion de la diversité

 

Le 11 octobre, Getxo, cinquième plus grande ville du Pays basque, a organisé un forum dans l’objectif de définir son programme municipal pour les quatre prochaines années. L’Agenda européen pour l’intégration des ressortissants des pays tiers est l’opportunité idéale d’y inclure la mission, la vision, les valeurs et les lignes stratégiques d’une ville basque cosmopolite du XXIe siècle, et de prendre un engagement fort en faveur de stratégies d’accueil et de gestion de la diversité dans une perspective interculturelle.

 

Trois experts célèbres de la diversité culturelle ont participé au forum : les professeurs Xabier Aierdi Oleaga Urraza et Jose Antonio Páramo (université du Pays basque) et le professeur Ricard Zapata-Barrero (université Pompeu Fabra, Barcelone), expert membre du programme des Cités interculturelles et directeur du Réseau espagnol des villes interculturelles (RECI).

 

Les principales conclusions qui se sont dégagées du forum sont les suivantes. Tout d’abord s’est dessinée l’idée que le niveau local traverse une nouvelle ère qui exige des interventions basées sur les valeurs de citoyenneté participative et de diversité, comprises dans le sens de richesse pour la municipalité et de développement social, économique et culturel. Par ailleurs, les évolutions démographiques connues par la municipalité ces dernières années génèrent une situation conflictuelle qui, précisément, est l’occasion de parler et de se rencontrer pour aboutir à des solutions.

 

La logique définie par l’agenda de la Commission européenne envisage les institutions locales dans leur dimension anticipative et préventive, gardant à l’esprit que seules les sociétés qui parviennent à gérer leur diversité sont susceptibles de progresser. Le débat sur la diversité culturelle exige donc d’être recentré sur la culture de la diversité.

 

Enfin, le conseil municipal estime essentiel de promouvoir plus encore le développement de ses politiques et pratiques relatives à la diversité, conformément à la stratégie des politiques culturelles dans le contexte de l’initiative conjointe de Cités interculturelles promue par le Conseil de l’Europe et la Commission européenne. Il a également signé un accord d’adhésion au RECI. C’est dans ce contexte qu’a été conçu ce forum de discussion.

 

La session a rassemblé des conseillers municipaux responsables du cabinet du Président, des finances, du développement économique et des ressources humaines, de la culture, de l’éducation, de la langue Basque et de la jeunesse, de l’aménagement urbain, du logement et du patrimoine, des services sociaux, de la communication et de l’intérêt porté aux besoins des citoyens, des sports, et de la qualité, ainsi que des experts responsables du programme relatif à l’immigration et à l’interculturalité.

 

Depuis juin 2004, Getxo mène une initiative majeure, largement reconnue, relative à la gestion de la diversité culturelle d’un point de vue interculturel, et a défini des domaines de travail significatifs sur le territoire basque. Elle est ainsi impliquée dans la mise en réseau d’espaces de travail avec d’autres conseils municipaux basques, le gouvernement basque et le Conseil provincial de Bizkaia, ainsi que d’autres administrations extra-locales.

 

Getxo a pour l’instant développé un système de diagnostic social (quantitatif et qualitatif) sur l’immigration et la coexistence au sein de la municipalité, avec l’université du Pays basque, qui fait partie de ce qu’on appelle l’Observatoire local de l’immigration.

 

La ville a par ailleurs introduit une méthodologie modulaire, flexible et volontaire sur l’accueil des immigrants, qui est en permanence adaptée et améliorée. Getxo a également promu un programme de sensibilisation à la coexistence interculturelle, qui comporte deux domaines d’intervention distincts : la communauté/les citoyens et le système éducatif.

 

Après avoir pris en considération l’importance de l’engagement des mouvements sociaux, et avoir noué le dialogue avec ces derniers, Getxo a opté pour un programme pour l’autonomisation des mouvements associatifs et la participation, spécifiquement focalisé sur le secteur de l’immigration.

 

Ces dernières années, le conseil municipal a pris conscience de la nécessité de mettre en place des mécanismes de médiation dans les espaces publics, notamment les équipements sportifs – ce qui nécessite une approche de l’intervention particulière.

 

L’Unité de l’immigration et de l’interculturalité a favorisé une perspective interculturelle transversale en guise de méthodologie d’intervention dans les politiques communautaires (égalité, jeunesse, standardisation de la langue, culture et sport), les services sociaux, le développement économique, l’emploi, la formation et l’intérêt porté aux besoins des citoyens. Le forum a provoqué un riche débat sur les nouveaux espaces dans lesquels intégrer cette perspective, ainsi que sur la nécessité de reconsidérer en permanence les critères adoptés dans d’autres secteurs.

 

La rencontre a permis le partage des principales conclusions du récent Baromètre des perceptions sur l’immigration au sein de la population locale, ainsi que des Perspectives statistiques annuelles en matière d’immigration. Elle a notamment été l’occasion d’examiner les politiques pour l’accueil et la gestion de la diversité au plan local d’un point de vue interculturel.

 

Plus d'information

 


* COM(2011) 455 final. Communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions – Agenda européen pour l'intégration des ressortissants de pays tiers {SEC(2011) 957 final}