Culture, patrimoine et diversité

 

Barcelone, une cité qui ne participe pas encore au programme mais qui est déjà des nôtres

 

Le 27 janvier 2010, le Conseil municipal de Barcelone a présenté le "Décalogue interculturel de Barcelone : une Stratégie pour vivre dans une cité multiculturelle".

 

Quels sont les trois principaux objectifs de cette stratégie ? Premièrement, elle vise à définir et à comprendre l'extraordinaire développement de la diversité socioculturelle à Barcelone. Deuxièmement, elle tend à profiter des atouts que représente une population de plus en plus diverse. Troisièmement, elle s'efforce de relever les défis à long terme posés par la diversité et la cohésion sociale.

 

Quels changements démographiques observe t on à Barcelone ? Depuis le siècle dernier, la ville a connu un afflux notable de personnes originaires de toutes les régions du monde. En janvier 2000, les étrangers constituaient 3,5 % des habitants de la ville. Selon les statistiques les plus récentes, ils représentent aujourd'hui 18 % environ de la population.

 

Quels sont les principes qui régissent la Stratégie interculturelle de Barcelone ? La promotion de l'égalité passe par une action positive pour offrir à tous des chances égales, tout en éliminant l'exclusion et la discrimination pour des raisons ethniques et culturelles. La notion d'interaction positive entre les citoyens de Barcelone est également prise en compte. Tout en reconnaissant que des différences existent bel et bien, la Stratégie interculturelle de Barcelone souligne les aspects qui sont communs à tous les habitants de la ville et qui les unissent. Enfin, elle repose sur des débats publics et une vaste participation des citoyens. Par exemple, elle vise à recueillir le point de vue de personnes venant d'horizons extrêmement variés (à savoir milieux associatifs, culturels, religieux, universitaires) et du grand public (étudiants, chômeurs, par exemple).

 

Quels structures et mécanismes le Conseil municipal de Barcelone a-t-il mis en œuvre pour encourager la participation et le débat public ? Ils vont d'un site internet à des auditions publiques et réunions participatives en passant par une présence sur facebook.

 

Quels sont les points communs entre la Stratégie de Barcelone et le modèle des cités interculturelles ? Pour comparer les deux approches, il est essentiel de comprendre le rôle que joue l'Initiative des cités interculturelles dans la gestion de la diversité culturelle. Le programme des cités interculturelles fournit des lignes directrices stratégiques et des recommandations de bonne pratique aux villes qui souhaitent aborder l'intégration sous un angle différent. Ces deux dernières années, Barcelone a, du reste, coopéré étroitement avec les cités interculturelles et apporté une contribution notable à la démarche adoptée. Son Décalogue interculturel est une illustration parfaite du modèle des villes interculturelles en action.

 

Le processus d'élaboration de la Stratégie qui a été mis en place à Barcelone est particulièrement intéressant. Selon une enquête participative, 72 % des habitants de Barcelone apprécient la diversité et 34,5 % la considèrent comme un atout. Ces statistiques montrent que de nombreux citoyens partagent l'idéologie interculturelle ; ce n'est pas simplement la vision de la Municipalité.

 

Le fort taux de participation des jeunes aux auditions publiques organisées pour alimenter la Stratégie illustre leur haut niveau d'engagement et de soutien. Par exemple, la participation de 1 200 jeunes a permis d'obtenir un consensus éclatant sur 100 propositions concernant la diversité et l'éducation interculturelle dans la ville. Le site web spécial a également encouragé le débat dans le cadre de 200 forums, en réponse à cinq questions sur la diversité. Enfin, 36 réunions participatives qui ont rassemblé plus de 400 participants représentant 259 organisations et associations ont été organisées. Le nombre élevé de participants et les résultats du processus participatif montrent que la population a clairement le sentiment d'être partie prenante à la Stratégie.

 

Selon les personnes qui ont répondu à l'enquête, quels défis la Stratégie interculturelle de Barcelone doit elle relever ? Plusieurs facteurs comme certains états d'esprit, stéréotypes, préjugés, ainsi que la discrimination institutionnelle et l'absence de discours dynamique dans les médias, entravent le fonctionnement d'une interaction positive entre les habitants de milieux différents. Ce ne sont pas là des obstacles empêchant de tirer parti des bienfaits potentiels de la diversité mais plutôt des domaines sur lesquels la Stratégie interculturelle de Barcelone doit mettre l'accent à l'avenir.

 

L'exemple de Barcelone peut être suivi par d'autres villes. C'est ce qu'en sciences sociales et économiques, on qualifierait d'"études de cas" classiques. Il y a deux parties fondamentales dans une étude de cas. La première présente une analyse approfondie d'une entité sociale donnée comme la ville ; ce n'est pas très différent du contenu de cet article qui analyse en profondeur les ressorts, principes directeurs et mécanismes de la Stratégie interculturelle de Barcelone. La deuxième partie d'une étude de cas recense les facteurs qui sont essentiels au succès d'une entreprise. Certes, il n'est pas encore possible d'évaluer les résultats de la Stratégie interculturelle de Barcelone mais on peut mettre en évidence les éléments qui ont contribué à l'élaboration et à la mise en œuvre du Décalogue.

 

Thomas Pavan-Woolfe