Culture, patrimoine et diversité


Le Réseau italien des villes interculturelles

Le 21 septembre, la municipalité de Reggio Emilia, avec le soutien du programme « Cités interculturelles » du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne, a accueilli la deuxième réunion des villes interculturelles italiennes. Neuf adjoints aux politiques d'intégration représentant les 10 villes italiennes suivantes (Genova, Torino, Savignano sul Rubicone, Fermo, Pompei, Lodi, Senigallia, Bari, Campi Bisenzio et Reggio Emilia) ont pris part à cette rencontre.

Par rapport à la réunion préliminaire du 22 mai dernier, des mesures importantes ont été prises. Tout d'abord, les villes ont adopté une résolution qui leur permet, même d'un point de vue juridique, de prendre part au réseau italien. En outre, les municipalités ont signé une charte qui établit le réseau italien des villes interculturelles et ont déterminé un plan d’action.

En signant le document mentionné ci-dessus, les villes s’engagent à travailler sur les politiques d'immigration et d'intégration. Plus en détail, les dix municipalités ont fixé les objectifs suivants: la sensibilisation des citoyens aux valeurs positives offertes par la diversité culturelle considérée comme une richesse ; le développement d’outils et pratiques qui favorisent une rencontre entre des groupes qui sont différents d’un point de vue culturel, ethnique et linguistique ; le développement des compétences interculturelles au sein des institutions locales, des services publiques, de la société civile, des écoles et des media.

Les villes membres du Réseau vont participer à trois groupes de travail sur les thèmes : « Formation linguistique et culturelle », « Deuxièmes générations » et « Médiation sociale dans les quartiers ».

Le calendrier de ces rencontres a déjà été fixé : le 17 novembre à Fermo « Formation linguistique et culturelle », le 3 décembre à Turin « Deuxièmes générations » et le 28 janvier 2011 à Turin pour le premier congrès public du réseau.

De plus, les villes déjà membres se sont engagées à encourager l’adhésion d’autres villes.