Groupe Pompidou - Lutte contre l'abus et le trafic de drogues

Présidence du Groupe Pompidou
La France a été élue à la Présidence du Groupe Pompidou le 3 novembre 2010 lors de la 15ème Conférence ministérielle du Groupe pour une période de quatre ans.

Depuis le 12 Septembre 2012, la Présidence française est représentée par Mme Danièle Jourdain-Menninger, Présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues et la Toxicomanie (MILDT), et Mme Laura D'Arrigo, Conseillère diplomatique de la MILDT.

Jusque-là, elle était représentée par M. Etienne Apaire (ancien Président de la MILDT). Dans ce cadre, M. Apaire souhaitait accroître la valeur ajoutée et l'impact des activités menées par le Groupe Pompidou et renforcer sa complémentarité par rapport aux autres instances internationales existantes.

suite Entretien avec M. Apaire

suite Programme de travail 2011-2014
Priorités
Le 30 Mars 2011, Etienne Apaire a présenté ses priorités au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe. Lors de cette audition, M. Apaire a souligné "que dans un monde qui change rapidement, notamment en matière de drogues, [le Groupe doit] jouer ce rôle de réflexion sur l'avenir, d'échange au sein de la grande Europe et être le précurseur de nouvelles initiatives politiques".
suite Discours prononcé au Comité des Ministres


Le 9 mars 2012, un échange de vues a eu lieu entre Etienne Apaire, président de la MILDT et président du Groupe Pompidou, et les membres de la Commission permanente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) réunis à Paris à l’Assemblée nationale. Lors de cette rencontre Etienne Apaire a dressé un état des lieux sur les drogues en Europe. Après avoir rappelé la mission et les atouts du Groupe Pompidou, il a présenté les priorités de la Présidence française. Pour Etienne Apaire, le rôle du Groupe Pompidou peut être essentiel en ce qui concerne l’échange des bonnes pratiques au sein de la grande Europe, l’innovation en matière d’initiatives politiques, ainsi que les réalisations concrètes tant dans le domaine de la prévention, du soins et de la lutte contre le trafic des stupéfiants. Il souhaite aussi inscrire les activités du Groupe dans la continuité des grandes réalisations du Conseil de l'Europe en faveur de la promotion et de la protection de la démocratie, la défense des droits de l'homme et la construction de l'État de droit en Europe. Il a notamment déclaré : "Nous partageons (en Europe) un problème qui affecte la santé et la sécurité de nos concitoyens, nous avons le devoir de les protéger de la drogue. Le défi est de taille, nous en partageons la responsabilité. Notre réponse doit être à la hauteur, globale et solidaire. Pour ce faire, je compte sur le soutien de chacun d'entre vous."

Le 10 Avril 2012 à Strasbourg, Etienne Apaire a rencontré Thorbjørn Jagland, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, non seulement pour lui présenter son rapport d'activités après un an et demi de présidence du Groupe Pompidou par la France, mais aussi afin d'envisager les perspectives d'avenir. La discussion a également porté sur les atouts de ce forum pan-européen qui permet de fournir des réponses rapides à des questions émergentes (drogues en milieu professionnel, détournement des précurseurs chimiques, prise en charge thérapeutique/traitement) et sur les activités de coopération (la région Méditerranée, l'Europe du Sud-Est), cadre dans lequel une composition équilibrée en terme de pays membres est essentielle afin de pouvoir échanger les bonnes pratiques à grande échelle.
 
Visites officielles
Le Président du Groupe Pompidou, M. Etienne Apaire, s’est rendu à Ankara pour une visite officielle. Il a été reçu par le Ministre de l’Intérieur, Mr. İdris Naim ŞAHİN, et de hauts fonctionnaires du ministère. Cette visite a permis de renforcer les liens entre la Turquie et le Groupe Pompidou, dont elle est membre depuis 1980. La Turquie a exprimé un vif intérêt pour une coopération accrue en matière de répression (les activités du Groupe concernées étant celles du Groupe Aéroport, la réduction de l’offre et le détournement des précurseurs). Améliorer la coopération en matière de confiscation des saisies issues d’activités criminelles est également souhaité. Le Directeur général adjoint de la Police nationale turque, M. Ahmet Pek, envisage aussi une coopération plus étroite en région méditerranéenne ainsi qu'en matière de répression concernant le trafic de drogues vers le Nord et les Balkans. Plusieurs réunions ont eu lieu avec le Service de lutte contre les drogues et le crime organisé (KOM), l’Académie internationale anti-drogue et crime organisé de Turquie (TADOC) et le Centre de contrôle en matière de drogues et de toxicomanie de Turquie (TUBIM).
suite Présentation de la TADOC (en anglais)
suite Galerie photo
   
Agenda
Août

28-29: Strasbourg
Réunion du Jury du Prix Européen de la Prévention des drogues 2014

suite Agenda 2014