Retour

Les jeunes réfugiés devraient recevoir une aide temporaire supplémentaire après l’âge de 18 ans

Recommandation du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe aux États membres
Comité des Ministres Strasbourg 24 avril 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Les jeunes réfugiés devraient recevoir une aide temporaire supplémentaire après l’âge de 18 ans

Les États membres du Conseil de l’Europe devraient fournir aux jeunes réfugiés une aide temporaire supplémentaire après l’âge de 18 ans pour leur permettre d’accéder à leurs droits, préconise le Comité des Ministres dans une recommandation sur l’aide aux jeunes réfugiés en transition vers l’âge adulte adoptée ce jour.

Cette recommandation a été adoptée dans le cadre plus large du Plan d’action du Conseil de l’Europe pour la protection des enfants réfugiés et migrants (2017-2019) et de son programme « Jeunesse pour la démocratie ».

Le Représentant spécial du Secrétaire Général sur les migrations et les réfugiés, Tomáš Boček, a déclaré : « Il est dans l’intérêt de tous de renforcer l’inclusion sociale des jeunes réfugiés pour s’assurer qu’ils seront des membres actifs de la société et contribueront à l’amélioration de leur propre situation et de celle des communautés qui les accueillent. Je suis heureux d’avoir contribué à la première recommandation du Conseil de l’Europe sur l’aide aux jeunes réfugiés en transition vers l’âge adulte. C’est un moyen efficace de lutter contre la radicalisation et de bâtir des sociétés inclusives. »

Dans cette recommandation, le Comité des Ministres exprime sa vive préoccupation à propos des jeunes réfugiés, qui figurent parmi les catégories les plus vulnérables et sont susceptibles d’être en permanence victimes de violations des droits de l’homme et de leurs libertés fondamentales. Cette situation est particulièrement difficile pour ceux qui ne sont pas accompagnés ou qui ont été séparés de leur famille, ainsi que pour les jeunes femmes réfugiées.