Retour

En Autriche, la prévention de la corruption des parlementaires ne s’améliore que très lentement

GRECO Strasbourg 17 juillet 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
En Autriche, la prévention de la corruption des parlementaires ne s’améliore que très lentement

Le GRECO, l’organe anti-corruption du Conseil de l'Europe, s’est déclaré déçu par la lenteur avec laquelle les autorités autrichiennes mettent en œuvre ses recommandations concernant la prévention de la corruption des parlementaires. Il a appelé le Parlement autrichien à intensifier ses efforts en la matière.

Dans un rapport où il évalue la mise en œuvre de ses recommandations visant à prévenir la corruption des parlementaires, des juges et des procureurs, le GRECO conclut que le pays s’est pleinement conformé à une seule des 19 recommandations formulées dans son rapport d'évaluation de 2016. Cinq recommandations ont été partiellement mises en œuvre et 13 n’ont pas encore été mises en œuvre [voir aussi le rapport en anglais et en allemand].

Le GRECO regrette le faible niveau de conformité à ses recommandations concernant les parlementaires, bien qu’il reconnaisse que la tenue d’élections législatives anticipées en 2017 a retardé la mise en œuvre de bon nombre de recommandations relatives aux règles de conduite, aux déclarations d’intérêts et de patrimoine, au lobbying et aux mécanismes de surveillance.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter