Retour

La Tunisie adhère à la Convention sur la protection des enfants contre les violences sexuelles

Convention de Lanzarote Strasbourg 15 octobrer 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Naziha Laâbidi et Gabriella Battaini-Dragoni

Naziha Laâbidi et Gabriella Battaini-Dragoni

La Tunisie est, depuis aujourd’hui, le 45e État à adhérer à la Convention sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (STCE n°201 – « Convention de Lanzarote »). Naziha Laâbidi, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, a déposé l’instrument d’adhésion au cours d’une cérémonie organisée en présence de la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, Gabriella Battaini-Dragoni.

C’est un événement « à forte valeur symbolique », a déclaré la Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, soulignant que la Tunisie était le premier État non membre à adhérer à la Convention. « Nos travaux pour ériger les infractions sexuelles commises sur des enfants en infractions pénales, protéger les victimes et poursuivre en justice les auteurs d’infractions s’étendent désormais au-delà des frontières de l’Europe », a-t-elle ajouté. « Nous espérons que cela incitera d’autres pays dans le monde, tout comme les quelques États membres du Conseil de l’Europe qui ne sont pas encore parties à la Convention, à adhérer à cet instrument unique pour protéger leurs enfants de ce crime odieux ».

La Convention entrera en vigueur à l’égard de la Tunisie le 1er février 2020.


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter