Retour

La Secrétaire Générale appelle les Etats à rejoindre le Centre Nord-Sud pour mieux faire face aux enjeux mondiaux

Centre Nord-Sud Strasbourg 10 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Secrétaire Générale appelle les Etats à rejoindre le Centre Nord-Sud pour mieux faire face aux enjeux mondiaux

S’exprimant lors d’un événement organisé à Strasbourg pour marquer le 30e anniversaire du Centre Nord-Sud de Lisbonne, Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe, a appelé les Etats d’Europe et de son voisinage à adhérer au Centre Nord-Sud du Conseil de l'Europe afin de mieux relever des défis majeurs comme le populisme et la radicalisation, le changement climatique, les conflits et l’instabilité, ainsi que les flux migratoires qui en résultent.

« Ces défis contemporains ne s’arrêtent pas aux frontières ni aux régions ; ils affectent tant les Etats membres du Conseil de l'Europe que nos voisins. Car seuls de nouveaux membres permettront au Centre Nord-Sud d’élargir son action et de viser des objectifs plus ambitieux. Aujourd’hui, la mission du Centre Nord-Sud est plus urgente que jamais », a déclaré la Secrétaire Générale Marija Pejčinović Burić.

Cette institution, dont le nom officiel est « Centre européen pour l’interdépendance et la solidarité mondiales du Conseil de l’Europe », encourage le dialogue entre les pays des hémisphères nord et sud, sensibilise à l’interdépendance et promeut la stabilité. Il a été créé sous la forme d’un « Accord partiel élargi », ce qui permet à des Etats non membres du Conseil de l'Europe d’y adhérer. Il compte actuellement 21 Etats membres: Algérie, Andorre, Azerbaïdjan, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Cap-Vert, Croatie, Chypre, Grèce, Saint-Siège, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Monténégro, Maroc, Portugal, Roumanie, Saint-Marin, Serbie, Espagne et Tunisie.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter