Retour

La Lituanie devrait améliorer la législation, prévenir la discrimination scolaire et promouvoir l’inclusion sociale des Roms

Comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales Strasbourg 8 janvier 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Lituanie devrait améliorer la législation, prévenir la discrimination scolaire et promouvoir l’inclusion sociale des Roms

Le Comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales a appelé aujourd’hui les autorités lituaniennes à adopter un cadre juridique complet, à prévenir la discrimination des élèves des écoles enseignant en langues minoritaires et à combattre les stéréotypes négatifs envers les Roms.

Dans son Avis, le Comité salue le rétablissement d’un Département pour les minorités nationales, qui a permis d’accroître la visibilité des questions relatives aux minorités nationales dans la sphère politique et d’améliorer la coordination. Il souligne également les efforts entrepris pour améliorer la situation des Roms au niveau national et local, notamment à Vilnius.

Toutefois, l’absence de cadre juridique complet continue de freiner la mise en œuvre de droits linguistiques importants, concernant en particulier l’orthographe des noms dans les documents officiels et l’utilisation des langues minoritaires dans les indications topographiques. L’introduction en 2012 d’un programme et d’un examen national uniques en langue lituanienne ont provoqué d’importantes difficultés pour les élèves issus d’écoles enseignant en langues minoritaires, en particulier le polonais.


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter