Retour

Connaître ses droits : un nouveau « passeport » pour les victimes de la traite des êtres humains en Tunisie

Bureau du Conseil de l'Europe à Tunis Strasbourg 29 juillet 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Connaître ses droits : un nouveau « passeport » pour les victimes de la traite des êtres humains en Tunisie

Un « passeport » expliquant les droits des victimes de la traite a été présenté au bureau du Conseil de l'Europe à Tunis.

De la même taille et de la même couleur qu’un vrai passeport tunisien, ce document de 66 pages contient des informations détaillées sur les droits des victimes de la traite des êtres humains. Il vise à permettre aux victimes de comprendre quelles formes d’aide ont été mises en place dans le pays.

Le document a été élaboré par un groupe d’expertes tunisiennes avec le soutien du bureau du Conseil de l'Europe en Tunisie. La présentation du passeport – disponible en arabe et en français – coïncide avec la Journée mondiale de lutte contre la traite des êtres humains (30 juillet).


 Site web du bureau du Conseil de l'Europe à Tunis


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter