Retour

Hongrie : améliorer l'aide pour les enfants et les migrants victimes de la traite des êtres humains

Groupe d'experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) Strasbourg 27 septembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Hongrie : améliorer l'aide pour les enfants et les migrants victimes de la traite des êtres humains

Les autorités hongroises devraient intensifier leurs efforts de prévention de la traite des enfants, notamment en sensibilisant et en formant le personnel qui travaille avec des enfants, et en sensibilisant les enfants eux-mêmes, y compris les enfants placés en institution, aux risques de traite et à la sécurité en ligne, estime le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) dans son dernier rapport.

Le GRETA appelle la Hongrie à abroger les lois qui permettent d’infliger des amendes, voire des peines de prison, aux enfants se livrant à la prostitution. Il demande aux policiers de considérer les enfants en situation de prostitution âgés de 14 à 18 ans comme des victimes potentielles de la traite, et non pas comme des délinquants.

Le GRETA exhorte aussi les autorités hongroises à mieux identifier les victimes potentielles de la traite parmi les migrants et les demandeurs d'asile, y compris dans les zones de transit. Il salue l’élargissement, depuis son précèdent rapport sur la Hongrie, de la gamme des professionnels habilités à identifier officiellement les victimes de la traite englobant désormais le personnel des services d’aide aux victimes, des services de probation et des services d’aide juridique. Toutefois, le GRETA attend des autorités qu’elles déploient des efforts supplémentaires pour identifier les victimes de la traite de manière proactive, notamment parmi les migrants et les demandeurs d'asile, et qu’elles renforcent les inspections du travail dans les secteurs à risque.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter