Retour

Rapport du GRETA sur la Belgique : les autorités belges doivent améliorer l’identification des enfants victimes de la traite

Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) Strasbourg 16 novembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Rapport du GRETA sur la Belgique : les autorités belges doivent améliorer l’identification des enfants victimes de la traite

Le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) du Conseil de l’Europe a publié aujourd’hui son deuxième rapport d’évaluation sur la Belgique. Le rapport évalue les événements survenus depuis la publication du premier rapport d’évaluation du GRETA sur la Belgique en septembre 2013 en ce qui concerne la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains.

Selon le rapport, des progrès ont été accomplis dans plusieurs domaines, comme la poursuite du développement du cadre juridique et institutionnel de la lutte contre la traite, l’adoption d’un nouveau plan d’action national anti-traite et la formation de diverses catégories professionnelles, dont les personnes qui s’occupent des mineurs étrangers non accompagnés. Le GRETA se félicite aussi de la réponse de la justice pénale à la traite des êtres humains en Belgique, qui s’est traduite par un nombre considérable de condamnations accompagnées de la confiscation des biens des auteurs d’infractions. Par ailleurs, il y a eu des condamnations de personnes morales pour des infractions de traite.


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter