Retour

Free Press Unlimited et le Centre européen pour la liberté de la presse et des médias rejoignent la Plateforme du Conseil de l'Europe

La Plateforme pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes compte désormais 14 partenaires
Plateforme pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes Strasbourg 11 septembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Free Press Unlimited et le Centre européen pour la liberté de la presse et des médias rejoignent la Plateforme du Conseil de l'Europe

 

Free Press Unlimited et le Centre européen pour la liberté de la presse et des médias sont depuis aujourd’hui partenaires de la Plateforme pour renforcer la protection du journalisme et la sécurité des journalistes, qui permet aux organisations qui défendent la liberté des médias de faire part au Conseil de l’Europe des vives inquiétudes que leur inspire la sécurité des journalistes et des atteintes présumées à la liberté des médias.

Ruth Kronenburg, directrice des opérations de Free Press Unlimited, et Lutz Kinkel, directeur général du Centre européen pour la liberté de la presse et des médias, ont signé un accord pour adhérer à la plateforme lors d’une réunion avec le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland.

Les deux nouveaux partenaires s’ajoutent aux 12 organisations et institutions déjà actives sur la plateforme : Article 19, l’Association des journalistes européens, le Comité pour la protection des journalistes, l’Union européenne de Radio-Télévision, la Fédération européenne des journalistes, Index on Censorship, la Fédération internationale des journalistes, , l’International News Safety Institute, l’International Press Institute, Pen International, Reporters sans frontières et le Rory Peck Trust.

Leur dernier rapport sur la liberté des médias brosse un tableau préoccupant de l’environnement médiatique général en Europe qui se dégrade : le nombre d’agressions contre des journalistes n’a cessé de croître, celui des menaces signalées a doublé l’année dernière et aucun progrès n’a été enregistré dans un certain nombre d’anciennes affaires d’impunité pour le meurtre de journalistes.

En 2019, les partenaires ont à ce jour publié 94 alertes concernant 21 pays, dont deux ont trait au meurtre de journalistes. Depuis avril 2015, date de lancement de la plateforme, les organisations partenaires ont publié 604 alertes concernant 39 États membres du Conseil de l’Europe qui portent sur des attaques de journalistes, dont des meurtres, la détention et l’emprisonnement de journalistes, l’impunité, le harcèlement ou l’intimidation de journalistes et d’autres actes ayant un effet dissuasif sur l’exercice de la liberté des médias.


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter