Retour

L’Estonie devrait adopter des politiques davantage axées sur les droits de l'homme pour améliorer la protection des femmes et l’inclusion des personnes âgées

Commissaire aux droits de l'homme Strasbourg 28 septembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
L’Estonie devrait adopter des politiques davantage axées sur les droits de l'homme pour améliorer la protection des femmes et l’inclusion des personnes âgées

« Pour bâtir une société plus cohésive, les autorités estoniennes devraient renforcer la protection des femmes contre la violence, combler l’écart salarial entre les femmes et les hommes et faire respecter les droits des personnes âgées », a déclaré la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović, en rendant public aujourd'hui le rapport de sa visite de juin en Estonie.

Tout en constatant l’adoption de lois et de politiques, ainsi que des progrès significatifs, en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, la Commissaire souligne que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour combattre les préjugés et stéréotypes sexistes qui persistent en ce qui concerne les rôles traditionnels des hommes et des femmes dans la société. « Les autorités devraient renforcer la sensibilisation aux effets négatifs de l’inégalité structurelle entre les hommes et les femmes, et soutenir un système éducatif capable de promouvoir l’égalité de genre dans tout le pays. » En outre, la Commissaire encourage les autorités à prendre des mesures globales pour influer sur les différents facteurs qui sont à l’origine de l’important écart salarial entre les hommes et les femmes.

La violence à l'égard des femmes reste une violation des droits de l'homme répandue en Estonie. Tout en saluant la ratification, par l’Estonie, de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul), la Commissaire recommande de continuer à mener des campagnes publiques contre la violence fondée sur le genre et la violence domestique et de veiller à ce que les forces de l’ordre et le système judiciaire réagissent efficacement à ces formes de violence. Pour ce faire, la Commissaire recommande de continuer à former le personnel des services de police et judiciaires et d’améliorer l’assistance juridique apportée aux victimes ; elle conseille aussi de créer des équipes de procureurs et de juges spécialisés dans le traitement des cas de violence fondée sur le genre.

Lire l'intégralité de l'article : L’Estonie devrait adopter des politiques davantage axées sur les droits de l'homme pour améliorer la protection des femmes et l’inclusion des personnes âgées


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter