Retour

Le Conseil de l’Europe renforce sa coopération avec le secteur de l’internet

Conseil de l’Europe Strasbourg 6 février 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Conseil de l’Europe renforce sa coopération avec le secteur de l’internet

Cinq nouvelles entreprises et associations professionnelles ont rejoint aujourd’hui le partenariat du Conseil de l’Europe avec le secteur des technologies de l’information, qui a pour but de promouvoir le respect des droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit sur internet : l’éditeur de logiciels d’intelligence artificielle Element AI, l’International Communications Consultancy Organisation (ICCO), l’Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE), l’entreprise Intel et le centre de coordination des Réseaux IP Européens.

Pour formaliser leur adhésion au partenariat, les représentants de ces entreprises et associations ont procédé à un échange de lettres avec la Secrétaire Générale du Conseil de l’Europe, représentée par la Secrétaire Générale adjointe, Mme Gabriella Battaini-Dragoni, lors d’une cérémonie de signature à Strasbourg.

Fondé en 2017, le partenariat est une plateforme de collaboration par projets entre le Conseil de l’Europe et les entreprises et associations du secteur des TI. Il vise à faciliter l’échange d’expérience et de points de vue sur la protection des droits de l’homme et l’État de droit dans les travaux du Conseil de l’Europe en rapport avec ce secteur.

Les nouveaux partenaires s’ajoutent à neuf entreprises et sept associations du secteur des technologies qui avaient déjà passé un accord de coopération avec le Conseil de l’Europe en novembre 2017 et en mai 2018 : Apple, Cloudflare, Computer & Communications Industry Association (CCIA), Deutsche Telekom, Digitaleurope, EuroISPA, European Digital SME Alliance, European Telecommunications Network Operators’ Association (ETNO), Facebook, Global Network Initiative (GNI), Google, GSMA, Kaspersky, Microsoft, Orange et Telefónica.

Avant l’échange de lettres, les partenaires ont tenu un échange de vues avec des fonctionnaires du Conseil de l’Europe sur les travaux en cours de l’Organisation concernant l’intelligence artificielle, la protection des données, les véhicules autonomes, la démocratie et les droits de l’enfant.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter