Retour

Le Conseil de l’Europe publie ses premiers rapports de suivi sur la violence à l’encontre des femmes : Autriche et Monaco

Groupe d'experts sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) Strasbourg 27 septembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Conseil de l’Europe publie ses premiers rapports de suivi sur la violence à l’encontre des femmes : Autriche et Monaco

Le Groupe d'experts sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) du Conseil de l’Europe a publié ses deux premiers rapports d’évaluation sur l’Autriche et Monaco.

En Autriche, le GREVIO constate notamment un « fort contraste » entre les services destinés aux victimes de violence domestique et les services destinés aux victimes d’autres formes de violence, du point de vue du nombre, de l’échelle et de la présence dans les provinces. Ainsi, contrairement aux victimes de violence domestique qui peuvent facilement trouver refuge dans un centre de protection contre la violence, les victimes de viol n’ont accès à un service de consultation spécialisée que dans cinq provinces

Quant à Monaco, les experts demandent aux autorités de renforcer la prévention, la protection et les mesures de répression. Des efforts sont également nécessaires pour s’attaquer efficacement aux causes profondes du phénomène  : l’inégalité entre les hommes et les femmes.

Actuellement composé de 10 membres, le GREVIO est le groupe d'experts indépendant chargé de veiller à la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (Convention d’Istanbul).


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter