Retour

Face à l’arrivée d’Afghans en quête de sécurité, les États membres du Conseil de l'Europe ne doivent pas négliger la protection des droits de l'homme

Commissaire aux droits de l'homme Strasbourg 30 août 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Face à l’arrivée d’Afghans en quête de sécurité, les États membres du Conseil de l'Europe ne doivent pas négliger la protection des droits de l'homme

« Les États membres doivent s’engager sans équivoque à remplir leurs obligations en matière de droits de l'homme dans la gestion de l’arrivée de personnes fuyant l’épouvantable situation en Afghanistan », a déclaré la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović.

« Plusieurs gouvernements et autorités locales d’États membres du Conseil de l'Europe ont donné l’exemple en s’engageant à accueillir des personnes qui fuient l’Afghanistan après la prise du pouvoir par les talibans. Malheureusement, beaucoup d’États membres ont en revanche laissé entendre ou annoncé qu’ils fermeraient leurs frontières, érigeraient des murs ou des clôtures, limiteraient les demandes d'asile ou refouleraient les Afghans ; certains États ont même déjà pris des dispositions en ce sens. Ces mesures et d’autres, officiellement censées « prévenir les migrations irrégulières », risquent de créer une situation où les personnes sont empêchées de demander l’asile sur le territoire de nos États membres, sont renvoyées illégalement lorsqu’elles se présentent à une frontière et sont privées de toute protection le long des itinéraires qu’elles empruntent pour tenter de se mettre à l’abri.

Des États ont invoqué la crainte d’une nouvelle « crise migratoire » ou « les enseignements tirés de 2015 » pour justifier ces mesures. Ce faisant, ils oublient que la vraie crise, c’est celle à laquelle est confrontée la population afghane, notamment les femmes et les filles, ainsi que certains pays voisins, vers lesquels les Afghans se dirigent en priorité et qui accueillent déjà beaucoup de réfugiés afghans depuis de nombreuses années.


 Site web de la Commissaire aux droits de l'homme


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter