Retour

Alternatives à la détention administrative dans le contexte des migrations : le Conseil de l’Europe et le HCR lancent une nouvelle formation

Conseil de l'Europe Strasbourg 19 juin 2020
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Alternatives à la détention administrative dans le contexte des migrations : le Conseil de l’Europe et le HCR lancent une nouvelle formation

Dans la perspective de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin, le Conseil de l’Europe lance une nouvelle formation en ligne gratuite HELP/HCR sur les alternatives à la détention administrative dans le but de soutenir les professionnels du droit et les autres professionnels travaillant dans le domaine de la migration. Alors qu’une gestion des migrations ne privant personne de liberté suscite de plus en plus d’intérêt en Europe, il est largement possible d’étendre le recours effectif à des mesures autres que la détention dans le contexte des migrations.

« Les alternatives à la détention administrative dans le contexte des migrations sont de plus en plus acceptées, car elles se sont révélées d’un bon rapport coût-efficacité et permettent surtout aux États de traiter efficacement les cas des enfants et des familles qui migrent, dans un environnement humain respectueux des droits de l’homme. Cette formation est un bon exemple d’outil sur mesure qui tient compte des aspects juridiques et pratiques des alternatives à la détention administrative de migrants », a déclaré Drahoslav Štefánek, Représentant spécial de la Secrétaire Générale sur les migrations et les réfugiés.

La formation en ligne comprend quatre modules qui portent sur trois questions essentielles : 1) Pourquoi avoir recours à des alternatives à la détention administrative dans le contexte des migrations ? 2) Quels types d’alternatives appliquer ? 3) Comment rendre ces alternatives efficaces dans des contextes nationaux particuliers ? La formation est l’occasion d’examiner, au moyen d’informations interactives, d’exemples, de scénarios, d’exercices de réflexion et de présentations, les principaux termes et principes juridiques et pratiques, les normes applicables en matière de droits de l’homme et les éléments clés de l’efficacité pratique des alternatives.

La formation, inspirée de l’analyse du CDDH et du Guide pratique concernant les alternatives à la rétention dans le contexte des migrations, a été mise au point conjointement par la Division des organes indépendants de défense des droits de l’homme et le Programme d’éducation aux droits de l’homme à l’intention des juristes professionnels (HELP) du Conseil de l’Europe. Elle a été élaborée dans le cadre du Plan d’action du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants réfugiés et migrants avec le soutien du Bureau du Représentant spécial de la Secrétaire Générale sur les migrations et les réfugiés et en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

« Le HCR encourage les pays du monde entier à revoir leurs pratiques de détention administrative dans le contexte des migrations et à renforcer les alternatives et les autres mesures non privatives de liberté pour les réfugiés, les demandeurs d’asile et leurs familles. La position du HCR est que les enfants ne devraient jamais être placés en détention aux fins des procédures d’immigration, car cela n’est jamais dans leur intérêt supérieur. Le HCR espère que cette formation conjointe en ligne contribuera à accroître le recours aux alternatives à la détention administrative en Europe », a dit Jutta Seidel, administratrice en charge de la Représentation du HCR auprès des Institutions européennes à Strasbourg.


 Communiqué de presse
Alternatives à la détention administrative dans le contexte des migrations : le Conseil de l’Europe et le HCR lancent une nouvelle formation


Agenda Agenda
29 juin–5 juillet 2020 Strasbourg

Evénements

Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter