Les normes et mécanismes du Conseil de l’Europe veillent à promouvoir et à faire respecter les droits fondamentaux de tous, et notamment l’égalité en droits et la dignité de tous les êtres humains, y compris les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT).
 

L’Unité Orientation sexuelle et identité de genre (Unité OSIG) est un partenaire engagé dans les activités menées par le Service de la jeunesse auprès des jeunes LGBT par le biais de son programme d’éducation et de formation et de l’élaboration des politiques de jeunesse.

L’Unité OSIG, l’Équipe Roms et Gens du Voyage et le Service de la jeunesse ont coorganisé une conférence sur le thème « Rom et LGBTI : être la cible d’une double discrimination », afin de sensibiliser aux problèmes que rencontrent les jeunes Roms LGBTI et d’informer sur le travail effectué par les militants roms LGBTI, y compris les jeunes.

L’Unité SOGI et le Service de l’éducation ont réalisé une étude européenne sur les réponses du Secteur de l’éducation au harcèlement homophobe et transphobe afin de recenser les bonnes pratiques. Le rapport publié en 2018 servira de base aux travaux futurs sur la lutte contre le harcèlement.

Les enquêtes sur le discours de haine menées par le Service de la jeunesse en 2012 et 2015 ont révélé que le discours de haine homophobe et transphobe était la forme la plus fréquente de discours de haine en ligne. Lutter contre ce phénomène doit mobiliser chacun de nous.

En mai 2014, la campagne a organisé, en coopération avec l’Unité OSIG et l’Organisation internationale des jeunes et des étudiants homosexuels, bisexuels, transgenres (IGLYO), un séminaire sur « Les réponses des jeunes au discours de haine homophobe et transphobe ». Les actes du séminaire proposent des mesures qui pourraient être prises pour aider les jeunes à opposer une réponse plus forte au discours de haine homophobe et transphobe ; ils présentent aussi des études de cas dans les domaines du développement des connaissances, du renforcement de la solidarité, de la religion, de la réponse pédagogique et de la législation.

Une étude documentaire intitulée « Initiatives des jeunes pour lutter contre le discours de haine homophobe et transphobe » a été réalisée au printemps 2014. Elle recense plusieurs initiatives qui associent avec succès les jeunes (au sein et en dehors de la communauté des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queer et intersexes (LGBTQI)) à la lutte contre le discours de haine homophobe et transphobe.

Des journées d’action appelant à une prise de conscience des effets dévastateurs du discours de haine homophobe et transphobe ont été organisées en 2013 et 2014 dans le cadre de la campagne, qui collecte également les signalements de discours de haine sur la page de l’Observatoire du discours de haine.

IGLYO a publié un ensemble d’outils et de lignes directrices empruntés à la campagne et au programme du Service de la jeunesse ou y ayant contribué, parmi lesquels :