La campagne Jeunesse contre le discours de haine 2012-2017

Le Conseil de l’Europe a officiellement lancé la campagne Jeunesse contre le discours de haine en mars 2013, pour lutter contre le discours de haine en mobilisant les jeunes afin qu’ils s’expriment en faveur des droits de l’homme et de la démocratie en ligne. Fin 2017, le mouvement avait gagné 45 pays.

Des campagnes nationales, des militants en ligne et des organisations partenaires poursuivront le mouvement en 2018 et au-delà avec des activités d’éducation et de sensibilisation aux droits de l’homme qui permettent aux jeunes de signaler et de dénoncer les discours de haine.

       

Campagne Jeunesse du Conseil de l’Europe

La campagne Jeunesse contre le discours de haine lancée par le Conseil de l’Europe en 2013 a été prolongée jusqu’à la fin de l’année 2017 dans le cadre du Plan d’action du Conseil de l’Europe sur la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation conduisant au terrorisme. La campagne contribue en outre à la Stratégie du Conseil de l’Europe pour la gouvernance de l’internet, qui promeut un environnement en ligne ouvert, inclusif, sûr et favorable pour tous.

Le projet s’appuie sur la participation, dont la cogestion fait partie, des jeunes, avec le soutien des institutions gouvernementales de jeunesse. Les représentants de la jeunesse au sein du Conseil mixte pour la jeunesse en sont à l’origine. Le conseil réunit les responsables de la jeunesse du Conseil consultatif pour la jeunesse et les représentants gouvernementaux de la jeunesse du Comité directeur européen pour la jeunesse.

 

Objectifs affichés de la campagne :

  • encourager la mise en œuvre d’activités d’éducation aux droits de l’homme pour agir contre le discours de haine et les menaces qu’il fait peser sur la démocratie et le bien-être des jeunes
  • concevoir et diffuser des outils et des mécanismes de signalement du discours de haine, notamment en ligne, y compris au niveau national
  • mobiliser les partenaires nationaux et européens pour prévenir et combattre le discours de haine et l’intolérance, en ligne et hors ligne
  • promouvoir l’éducation aux médias et à la citoyenneté numérique, encourager la participation des jeunes à la gouvernance d’internet.

Le Conseil mixte pour la jeunesse a fixé des objectifs, activités de programme et lignes directrices spécifiques pour la première phase 2012-2015 et la deuxième phase 2016-2017 des campagnes nationales.

Campagnes nationales, militants et partenaires

La campagne a été menée par le Service de la jeunesse du Conseil de l’Europe et placée sous l’autorité du Conseil mixte pour la jeunesse, qui a chargé un Groupe de suivi d’orienter, de soutenir et de suivre la mise en œuvre de la campagne.

Campagnes nationales

  • Des campagnes nationales et locales ont été inscrites dans le cadre de la campagne générale du Conseil de l’Europe. Les campagnes nationales ont permis de toucher davantage les jeunes et d’examiner toutes les questions spécifiques et réalités culturelles et linguistiques dans les régions du Conseil de l’Europe. Alors que la coordination par le Conseil de l’Europe au niveau européen a pris fin en décembre 2017, la plupart des campagnes nationales poursuivront leur activité en 2018 et au-delà.

Militants en ligne

  • La campagne en ligne a été réalisée avec le soutien d’un groupe de volontaires dans toute l’Europe. Les coordinateurs nationaux ou les partenaires européens de la campagne qui ont été formés par le Service de la jeunesse du Conseil de l’Europe constituent une communauté en ligne active qui se consacre à la campagne.

           


Partenaires de la campagne

Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web

Réalisations de la campagne Jeunesse

La campagne Jeunesse contre le discours de haine a produit une série de rapports de séminaires et conférences.

D’autres outils, ressources et publications ont été développés par des campagnes nationales et des partenaires européens et peuvent être consultés dans le Compendium.