Le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a nommé Mme Anne Brasseur, Ambassadrice du Mouvement contre le discours de haine, en mars 2016. Elle a continué d’assurer la promotion des travaux de la campagne de jeunesse et de l’Alliance parlementaire contre la haine aux côtés des responsables de la sphère politique et de la société civile, des partenaires du Conseil de l’Europe et du grand public jusqu’en avril 2018.

 

Mme Brasseur a soutenu la campagne avec conviction en 2014 et 2015, en sa qualité de présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Elle était favorable à l’établissement d’une Journée européenne des victimes de crimes de haine le 22 juillet et s’est exprimée en 2015 à Oslo, lors de la  4e cérémonie de commémoration de l’attentat d’Utoya.

Durant son mandat de présidente de l’Assemblée, Mme Brasseur a été à l’origine de la création de l'Alliance parlementaire contre la haine.

Au cours d’un entretien accordé à l’occasion de la fin de son mandat à la présidence de l’Assemblée parlementaire, Mme Brasseur a rappelé que les principes démocratiques et les valeurs des droits de l’homme étaient essentiels à l’exercice de la liberté dans l’Europe d’aujourd’hui.

 

         

C’est lorsque notre liberté est attaquée comme ce fut le cas lors de l’attentat de Charlie Hebdo qu’un mouvement de solidarité se met en marche et j’espérais qu’il s’installerait plus durablement… On tend désormais de s’en prendre à ceux qui ont une opinion, une nationalité ou une religion différente… il est temps que toutes les forces démocratiques s’unissent et disent ‘non’ à la haine. Voilà pourquoi je soutiens et continuerai de soutenir le Mouvement contre le discours de haine. .


Voir l’intégralité de l’interview


Liste des engagements d’Anne Brasseur en sa qualité d’Ambassadrice du Mouvement contre le discours de haine