Le Service de l’antidiscrimination soutient les États membres du Conseil de l’Europe dans leur lutte contre la discrimination, notamment celle fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre .

Il les aide également à lutter contre le discours de haine et les infractions fondées sur la haine, ainsi qu’à encourager l’intégration tout en protégeant les minorités nationales et les langues régionales ou minoritaires au moyen de mesures, notamment l’examen de la législation et des politiques, le renforcement des capacités et des campagnes à différents niveaux, y compris aux niveaux international, national, local et de la population.

Toutes les activités de coopération du Service reposent sur les recommandations des trois organes de suivi (ECRI - Commission européenne contre le racisme et l’intolérance , FCNM - Convention-cadre pour la protection des minorités nationales , CELRM - Charte européenne des langues régionales ou minoritaires ). D’autres normes pertinentes sont fournies par la Recommandation CM/Rec(2010)5 du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe sur des mesures visant à combattre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre et la Recommandation CM/Rec(2015)1 sur l’intégration interculturelle.

 

Outre les trois organes de suivi, le Service de l’antidiscrimination comprend :