Formation et évaluation

Les services linguistiques proposés aux migrants qui souhaitent améliorer leurs compétences dans la langue de leur pays d’accueil reposent essentiellement sur les formations et les évaluations des compétences linguistiques. La conception et la qualité des cours et des tests sont d’une importance majeure, tant pour les migrants eux-mêmes que pour les autorités nationales ou locales qui fixent les objectifs et, souvent, financent ces formations.

Cette section couvre trois domaines liés les uns aux autres - l’offre de formations, les tests et autres formes d’évaluation destinés aux migrants, et les questions d’assurance qualité dans ces tests et formations. Pour chacun de ces domaines, il existe diverses ressources élaborées sous l’égide du Conseil de l’Europe, notamment :

  • des documents de fond comportant des analyses et des lignes directrices ;
  • des études de cas qui décrivent des approches spécifiques de la formation et de l’évaluation ;
  • des outils qui peuvent être utilisés par les enseignants comme par les responsables de formations.
     

Offre de formations en langue destinées à des apprenants qui sont des migrants adultes

De plus en plus souvent, les Etats membres du Conseil de l’Europe exigent des migrants adultes qu’ils atteignent certains niveaux minimums de compétence dans la langue de leur pays hôte avant de leur octroyer un titre de résident à long terme et, plus généralement, la citoyenneté. Pour soutenir de telles politiques, de nombreux Etats membres soit proposent directement des cours de langue aux migrants adultes qui n’ont pas encore atteint le niveau de compétence requis dans la langue cible, soit financent de tels cours, qui sont alors assurés par d’autres instances. Naturellement, ces mesures demandent une réflexion approfondie sur divers aspects relatifs à la conception et à l’offre de cours de langue (la manière dont sont évalués et pris en compte les besoins individuels des migrants adultes lors de la définition des objectifs, de la structure et du contenu des cours de langue qui leurs sont proposés, par exemple).

Ressources liées à l’analyse des besoins et à la conception de formations :

Apprendre la langue du pays d’accueil à des fins professionnelles : cette étude est spécifiquement axée sur le soutien dont ont besoin les migrants adultes pour acquérir les compétences en langue nécessaires à l’entrée sur le marché du travail. Elle décrit diverses approches qui ont été conçues pour proposer une formation en langue dans cet objectif.

L'apprentissage, l'enseignement et l'évaluation des langues, et l'intégration des migrants adultes. L'importance de l'analyse des besoins : ce document propose à la fois un modèle d’analyse des besoins individuels des migrants et une approche basée sur les tâches pour la formation en langue et l’évaluation de ces derniers.

Le Portfolio européen des langues pour migrants adultes. Guide à l’usage des enseignants : le chapitre 7 de ce Guide explique comment établir le profil individuel des apprenants qui commencent une formation en langue et comment, ensuite, planifier les cours sur la base de ces profils.

Adapter l’offre et les exigences en langues aux besoins et capacités des migrants adultes : cette étude examine les besoins en formation en langue des migrants adultes en se basant sur leurs besoins sociaux spécifiques et leur situation préalable à la migration.
 

Ressources sous forme d’études de cas traitant de l’offre en langues destinée aux migrants adultes dans différents contextes et depuis diverses perspectives :

Répondre aux besoins linguistiques des réfugiés adultes en Irlande : une approche alternative de la pédagogie et de l’évaluation : cette étude de cas présente une approche innovante de l’enseignement et de l’évaluation de divers groupes de migrants ayant le statut de réfugié en Irlande.

Le rôle de la littératie dans le processus d’acculturation des migrants : cette étude de cas analyse les conséquences, chez les migrants adultes qui suivent une formation en France, de différents contextes éducatifs et du fait de posséder un faible niveau en littératie ; elle décrit également certaines des difficultés que rencontrent les apprenants et les implications de ces dernières pour les décideurs politiques et les prestataires de formations.

Apprentissage des langues dans le contexte de la migration et de l’intégration – Enjeux et options pour les apprenants adultes : cette étude de cas aborde la situation des migrants illettrés ou analphabètes en Autriche et les approches retenues pour les aider à acquérir des compétences de base en littératie dans le cadre de leurs formations en langue.

Éducation: sur mesure ou taille unique ? Un projet commandité par l’Union de la langue néerlandaise (Nederlandse Taalunie) : cette étude de cas décrit un projet dans le cadre duquel des techniques ont été conçues et utilisées avec succès pour établir des profils individuels de migrants adultes aux Pays-Bas, ainsi que pour leur proposer des conseils et renforcer leur motivation à suivre des formations en langue.
 

Evaluation des apprenants (migrants adultes) avant, pendant et après les formations, et administration de tests aux migrants adultes dans les pays où l’obtention du statut de résident, de la citoyenneté ou d’autres autorisations est subordonnée à la réussite de tels tests

L’évaluation des compétences en langues des migrants adultes est pratiquée à diverses fins et peut prendre différentes formes :

i) Les évaluations conduites par les prestataires de formations en langue dans le cadre des cours pour migrants adultes visent essentiellement :

  • à connaître le niveau de langue et les besoins langagiers des apprenants pour pouvoir les placer dans un cours adapté ;
  • à mesurer les progrès des apprenants au cours de la formation et à identifier les difficultés qu’ils peuvent rencontrer au niveau individuel, de sorte à adapter l’enseignement à leurs besoins. Ce type d’évaluation peut prendre de nombreuses formes différentes. Il peut notamment être pratiqué par l’enseignant par le biais du contrôle continu, qui consiste à évaluer les apprenants alors qu’ils réalisent différentes tâches d’apprentissage de la langue.
  • à octroyer des certificats aux apprenants en fonction de leurs résultats, comme c’est le cas à l’issue de nombreuses formations en langue.

Les institutions qui pratiquent les tests de telles manières et dans ces objectifs doivent s’assurer de la validité et de la fiabilité de ceux-ci.

ii) L’auto-évaluation de leurs compétences en langue par les apprenants peut également s’avérer utile et motivante. C’est dans cette optique que le Conseil de l’Europe a mis au point une version d’un Portfolio européen des langues qui s’adresse spécifiquement aux migrants adultes et s’accompagne d’un Guide à l’usage des enseignants et de Listes de repérage pour la fixation d’objectifs et l’auto-évaluation. Cet instrument permet aux migrants adultes d’évaluer et de consigner régulièrement leurs progrès dans l’une quelconque des langues de leur répertoire, y compris la langue de leur pays d’accueil ;

iii) Certains pays soumettent les migrants à des tests officiels afin de prouver qu’ils ont atteint le niveau requis pour l’obtention d’un titre de résidence, de la citoyenneté, voire de l’autorisation de regroupement familial. De plus en plus souvent, ils doivent passer ces tests avant de quitter leur pays d’origine. Naturellement, il existe toujours un risque que ceux-ci soient pratiqués de façon disproportionnée ou discriminatoire. De plus, des organismes de certification proposent des examens publics que les migrants adultes et d’autres apprenants en langues peuvent passer, ou sont encouragés à passer, afin de prouver qu’ils ont atteint un niveau de compétence donné. Comme pour tous les tests et examens de langue, il faut soigneusement veiller à ce que ceux-ci soient valides, équitables et fiables, et à ce que les migrants aient accès à des formations pertinentes qui les aident à préparer les examens.

Ressources relatives aux tests formels :

Tests de langue en faveur de la cohésion sociale et de la citoyenneté: descriptif à l’intention des décideurs : élaborée par l’Association des centres d'évaluation en langues en Europe [Association of Language Testers in Europe (ALTE)], cette étude donne un aperçu des dispositifs généraux permettant d’assurer la validité, la fiabilité et l’équité des tests.

L'apprentissage, l'enseignement et l'évaluation des langues, et l'intégration des migrants adultes. L'importance de l'analyse des besoins : ce document propose à la fois un modèle d’analyse des besoins individuels des migrants et une approche basée sur les tâches pour la formation en langue et l’évaluation de ces derniers (il est également mentionné dans la rubrique « Offre de formations en langue »).

Ressources liées à l’auto-évaluation par les migrants adultes des compétence en langue qu'ils sont entrain d'acquérir :

Portfolio européen des langues (PEL): Migrants adultes apprenant la langue du pays d’accueil : cette version (série de pages PEL) a été spécifiquement élaborée en pensant aux besoins et aux situations des migrants adultes, afin de leur permettre de prendre en compte leurs compétences existantes dans diverses langues, de suivre leurs progrès dans l’apprentissage de la langue du pays hôte et de mener une réflexion à cet égard. Cette version de PEL est générique dans la mesure où elle est conçue pour être adaptée, de sorte à répondre aux besoins ressentis dans des contextes particuliers.

Le Portfolio européen des langues pour migrants adultes. Guide à l’usage des enseignants : ce Guide contient des informations détaillées sur l’utilisation de cette version du PEL. Il comporte également un chapitre sur les profils et les niveaux (voir aussi la rubrique « Offre de formation en langue ») et explique comment créer un PEL pour des apprenants ayant un faible niveau de compétence.

Le PEL pour adultes migrants s’accompagne de deux documents : i) une Introduction au PEL et ii) des Listes de repérage pour la fixation d’objectifs et l’auto-évaluation.
 

Assurance qualité dans les formations en langue et l'évaluation

L’offre de formation en langues pour les migrants adultes varie d’un pays à l’autre en termes de volume, de coût et d’objectifs ; c’est également le cas pour les tests et d’autres formes d’évaluation auxquels sont soumis les migrants adultes. Les formations en langue jouent un rôle essentiel dans le processus d’intégration sociale et économique, et la somme d’efforts et d’argent qui y est consacrée est considérable, à juste titre. Par conséquent, il est nécessaire de veiller à la pertinence et à l’efficacité des services relatifs à l’apprentissage de la langue et à l’évaluation. Il convient également de s’assurer que ceux-ci permettent d’atteindre les résultats escomptés, et qu’ils soient soutenus par un système garantissant la bonne qualité de l’expérience éducative et des résultats. Enfin, il faut veiller à identifier et à mettre à profit les opportunités de mise à jour et d’amélioration. Les autorités éducatives nationales procèdent à des inspections ou à d’autres formes d’évaluation externe au niveau de l’école, mais, pour ce qui concerne l’assurance qualité dans l’éducation des adultes et les formations complémentaires, l’approche est moins systématique, que ce soit dans le secteur public ou le secteur privé. Il est toutefois fondamental d’assurer l’évaluation et la gestion de la qualité des formations en langue, dans l’intérêt tant des personnes qui suivent ces formations et passent les tests que des autorités chargées de l’organisation et du financement des formations, qui, dans de nombreux Etats membres, sont entièrement ou partiellement financées par les impôts.

Ressources relatives à la qualité de l’offre de formations en langue :

Le Guide de l’auto-évaluation à l’usage des prestataires de formations en langue est un outil qui se présente sous la forme d’un questionnaire exhaustif conçu pour aider les responsables et le personnel intervenant dans des centres qui proposent des cours pour migrants adultes à examiner dans le détail tous les domaines de leur travail et à mener une réflexion sur ceux-ci, dans l’objectif de déterminer si des améliorations sont souhaitables, voire nécessaires, en matière de qualité. Ce Guide peut également être utile aux autorités nationales chargées de superviser la prestation de formations en langue.

L’assurance qualité dans l’offre d’enseignement et de formation en langue pour les migrants adultes – Lignes directrices et options : l’auteur de cette étude se penche sur les raisons qui sous-tendent l’adoption d’une « approche qualité » et sur les principaux domaines qui doivent être pris en compte pour évaluer et assurer la qualité des formations en langue.
 

Ressources relatives à la qualité des tests et d’autres formes d’évaluation :

Tests de langue en faveur de la cohésion sociale et de la citoyenneté: descriptif à l’intention des décideurs : élaborée par l’Association des centres d'évaluation en langues en Europe [Association of Language Testers in Europe (ALTE)], cette étude donne un aperçu des dispositifs généraux permettant d’assurer la validité, la fiabilité et l’équité des tests (ce document est également cité dans la section iii).

Le Manuel pour relier les examens de langues au Cadre européen commun de référence pour les langues est disponible dans une section spécifique du site du Conseil de l’Europe (www.coe.int/lang/fr). Il décrit les procédures à suivre pour relier les tests de langue aux niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues et s’accompagne d’une série d’outils (voir : Le CECR et les examens de langues : une série d’outils).

RR

Section Notions clés Section Notions clés

Portail des Politiques linguistiques

www.coe.int/lang/fr