Retour

Amélioration des rapports de cas de violence à l’égard des femmes et de violences domestiques par les journalistes arménien-ne-s

Erevan 16-18/09/2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Amélioration des rapports de cas de violence à l’égard des femmes et de violences domestiques par les journalistes arménien-ne-s

Des journalistes représentant différentes chaînes de télévision régionales, des médias en ligne et la presse écrite en Arménie ont discuté des principes de la couverture médiatique des thèmes de la violence à l'égard des femmes et de la violence domestique lors d'un séminaire de formation en ligne de trois jours. Le séminaire a abordé la manière dont les médias peuvent contribuer à sensibiliser aux thèmes de la violence à l'égard des femmes et de la violence domestique, les techniques sensibles d'interview des victimes de violence, l'utilisation d'informations générales et de statistiques pour présenter la violence à l'égard des femmes comme un problème de société plutôt que comme une tragédie individuelle, ainsi que les faits et la réalité par opposition aux mythes et aux stéréotypes, la législation, les politiques et les pratiques nationales existantes, et les instruments internationaux, tels que la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (la Convention d'Istanbul).

"La couverture médiatique de ce sujet, et l'analyse approfondie des causes de la violence exigent une approche sensible, une sensibilisation adéquate au cadre juridique et aux faits. Les médias sont donc nos partenaires privilégiés dans la promotion de l'égalité entre les femmes et les hommes et la prévention de la violence à l'égard des femmes", a souligné Sophie Bostanchyan, Cheffe du Département de la Traite des êtres humains et des questions liées aux femmes au Ministère du Travail et des Affaires Sociales d’Arménie.

"Je trouve la formation extrêmement utile, je sais maintenant comment mieux mener des enquêtes sur les cas de violence à l'égard des femmes et de violence domestique, où prendre les informations de base et les statistiques et comment les utiliser correctement", a déclaré Armenak Davtyan, un reporter du quotidien "Aravot" et du programme de la radio publique "Radiolur" de la région de Syunik.

La formation a été organisée dans le cadre du projet du Conseil de l'Europe "Poursuivre sur la voie de la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique en Arménie", en partenariat avec le Ministère du Travail et des Affaires Sociales d'Arménie.