Retour

La Commission antiracisme du Conseil de l'Europe prépare un rapport sur la Géorgie

Strasbourg 25 mai 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Commission antiracisme du Conseil de l'Europe prépare un rapport sur la Géorgie

Une délégation de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) a effectué une visite en Géorgie du 15 au 20 mai 2022, première étape dans la préparation d'un rapport de suivi. Durant cette visite, la délégation de l'ECRI a recueilli des informations sur l'égalité effective et l'accès aux droits ; le discours de haine et la violence motivée par la haine ; l'intégration et l'inclusion.

La délégation a tenu des réunions avec des représentants du gouvernement et d'autres autorités, de l'organisme de promotion de l'égalité et de la société civile. Elle s'est également rendue à la municipalité de Gardabani, au sud-est de Tbilissi, pour discuter de la situation des Roms avec des représentants des autorités locales et de la communauté rom. En outre, à Gardabani et à Marneuli, la délégation a rencontré des membres de groupes minoritaires azéris et musulmans. Enfin, à Tbilissi, la délégation a visité des structures accueillant des personnes dans le besoin ayant fui la guerre en Ukraine.

Á la suite de cette visite, l'ECRI adoptera un rapport en 2023, dans lequel elle formulera une nouvelle série de recommandations sur les mesures à prendre par les autorités pour combattre le racisme et l'intolérance dans le pays. La mise en œuvre de deux recommandations prioritaires sera examinée dans deux ans suivant la publication du rapport dans le cadre de la procédure de suivi intermédiaire de l'ECRI.

Dans son précédent rapport sur la Géorgie, publié en 2016, l'ECRI avait demandé aux autorités géorgiennes, entre autres recommandations, de renforcer l'intégration des minorités ethniques historiques, notamment en intensifiant l'enseignement du géorgien en langue seconde.

Elle avait également recommandé aux autorités géorgiennes de créer une cellule de police spécialisée dans les affaires de crime de haine. Lors de la création de cette cellule, les autorités devraient pour cela puiser dans les compétences du Défenseur public, ainsi que celles des ONG et des organisations internationales concernées. Dans ses conclusions de suivi intermédiaire, publiées en 2019, l'ECRI a considéré que cette recommandation avait été partiellement mise en œuvre.


accès restreint accès restreint

 Accès membres

 Réinitialisation du mot de passe (expiration tous les 6 mois)

e-news e-news