PRESENTATION DU CENTRE NORD-SUD


 
  Introduction
 

Créé en novembre 1989, le Centre européen pour l’interdépendance et la solidarité mondiales (plus communément dénommé «Centre Nord-Sud»), a été mis en place à Lisbonne[1] en mai 1990. Le choix de Lisbonne répondait à une initiative du gouvernement portugais,qui a proposé (suite à la campagne publique européenne sur l’interdépendance et la solidarité nord-sud organisée,en 1988, par le Conseil de l’Europe en coopération avec la Communauté européenne) de créer un centre chargé d’assurer le suivi des propositions issues de la campagne. Dès l’origine, il s’est appuyé sur ce qui constitue, aujourd’hui encore, sa dimension fondamentalement novatrice et son potentiel de développement.

 Dates clés de l'histoire du Centre Nord-Sud
- 29 mai 2013: Adoption du rapport sur ​​la nouvelle Mission du Centre Nord-Sud dans le cadre de la politique de voisinage du Conseil de l' Europe
- 5 mai 2011: Adoption d'une nouvelle Résolution statutaire pour le CNS, qui est entrée en vigueur le 1er Juin 2011.
- 2010: Adhésion de l'Azerbaïdjan et du Cap Vert, le deuxième pays non-européen à devenir membre et célébrations du 20e anniversaire du Centre Nord-Sud.
-
2009 : Adhésion du Maroc, premier pays non européen à devenir membre – le CNS compte 21 Etats membres et 1ère Université Africaine Jeunesse et Développement (Praia)
- 2007 : 1er Sommet Afrique-Europe de la Jeunesse
-
 2001 : Adhésion de l’Allemagne – le CNS compte 20 Etats membres.
- 2000 : Lancement de l'Université Jeunesse et Développement (Mollina)

- 1995 : Lancement du Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe (Lisbonne)
- 1994 : 1ère réunion du Forum de Lisbonne Lancement du “Programme Transmed” (Rome)
- 1993 : Confirmation de la continuation du Centre Nord-Sud à travers la Résolution (93)51 du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe (21 octobre) – le CNS compte 15 Etats membres.- 1990 : Installation du Centre Nord-Sud à Lisbonne.
-
 1989 : Adoption le 16 novembre 1989 de la résolution (89)14 par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe entérinant la création du Centre Nord-Sud suite à une proposition du gouvernement du Portugal, avec 10 pays fondateurs (16 novembre):
Chypre, Espagne, France, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Saint-Marin.
- 1988 : Campagne
publique européenne sur l’interdépendance et la solidarité nord-sud organisée par le Conseil de l’Europe en coopération avec la Communauté européenne. Elle s’achève par une conférence européenne des parlementaires et des organisations non gouvernementales (Madrid, 1-3 juillet) au cours de laquelle est lancé l’Appel de Madrid.- 1984 : Conférence organisée à Lisbonne par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe sur le thème «Nord-Sud : le rôle de l’Europe» adoption de la « déclaration de Lisbonne » (9-11 avril)

Le 5 mai, le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a adopté une nouvelle résolution statutaire pour le Centre Nord-Sud. Cette étape cruciale a mis un terme positif à un processus lancé en novembre 2009 par l'Assemblée parlementaire, en relation avec le 20e anniversaire du Centre. A travers cette décision, les États membres – et en fait toutes les parties prenantes du Centre Nord-Sud - ont confirmé sa pertinence et son importance, à un moment où les pays arabes - nos voisins - sont confrontés à des changements historiques.

Les grandes lignes du nouveau statut du Centre, qui est entré en vigueur le 1er juin 2011, sont les suivantes:

- le Centre Nord-Sud conserve sa nature juridique actuelle et continue à fonctionner comme un accord partiel élargi du Conseil de l'Europe;
- une invitation a été faite à tous les Etats membres du Conseil de l'Europe ainsi qu’à l'Union européenne pour adhérer au Centre Nord-Sud dès que possible;
- le Centre agit principalement comme une interface entre le Conseil de l'Europe et les pays des régions voisines intéressés à coopérer avec l'Organisation, en leur offrant une plate-forme de coopération structurée à différents niveaux (gouvernements, parlements, autorités locales et régionales, société civile);
- les deux organes statutaires du Centre ont fusionné en un nouveau «Comité exécutif», qui est le seul organe décisionnaire du Centre Nord-Sud: à travers cet important changement structurel, le fonctionnement « quadrilogue » du Centre est préservé, et la pleine participation de tous les Etats membres dans le processus de prise de décision est assurée;
- la relation avec l'Union européenne est renforcée, grâce à l'introduction du Comité des Régions de l'UE en tant que nouvelle partie prenante du Centre Nord-Sud;
- les domaines d’activités prioritaires du Centre sont confirmés (éducation, jeunesse, dialogue interculturel), avec un accent renforcé sur la promotion des principes et des valeurs du Conseil de l'Europe au-delà du continent européen.

Buts et fonctions
Le Centre européen pour l’interdépendance et la solidarité mondiales (« le Centre ») a pour buts :
- de promouvoir les droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit à travers le dialogue interculturel et l’éducation, en particulier auprès des jeunes en Europe et dans ses régions voisines ;
- de fournir un cadre à la coopération européenne pour sensibiliser davantage le public aux questions d’interdépendance et de solidarité mondiales ;
- de promouvoir des politiques de solidarité conformes aux objectifs et principes du Conseil de l’Europe, en renforçant le dialogue et la coopération entre l'Europe et des pays non européens dans les régions voisines.

Le Centre poursuit ses buts en conformité avec les valeurs et les principes du Conseil de l’Europe.

Le Centre a ainsi pour fonctions :
a. d’améliorer l’éducation et l’information sur les droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit et sur les questions fondamentales de l’interdépendance et de la solidarité mondiales, et de promouvoir la liaison entre les ministères et services compétents des Etats membres pour ce qui est de leur action de sensibilisation du public sur les questions susmentionnées, tant directement que par leur soutien aux ONG ;
b. de promouvoir le dialogue interculturel entre l’Europe et des pays non européens ou des régions voisines ;
c. d’offrir une plate-forme de coopération structurée avec le Conseil de l’Europe, principalement à l’intention des pays non européens voisins intéressés à adhérer au Centre ;
d. de maintenir et de renforcer le processus quadripartite de communication et de coopération entre gouvernements, parlementaires, pouvoirs locaux et régionaux et organisations non gouvernementales (« ONG »), en particulier :
- en renforçant la coopération et les contacts entre les ONG du Nord et du Sud qui s’attachent à promouvoir une meilleure compréhension de la réalité de l’interdépendance mondiale et à oeuvrer en faveur de la solidarité sur la base de principes universels et de valeurs communément partagées ;
- en encourageant des contacts similaires aux niveaux parlementaire et des autorités locales et régionales ;
e. de développer des relations de travail et des synergies avec l’Union européenne avant son adhésion, les Nations Unies et d'autres organisations et institutions régionales et internationales opérant en relation avec l’interdépendance et la solidarité mondiales et partageant les valeurs du Conseil de l’Europe.

C’est à ce titre que le Centre Nord-Sud est souvent présenté comme la « fenêtre sur le monde » du Conseil de l’Europe, son rôle étant d’affirmer L’universalité, au-délà du continent européen, des valeurs défendues par ce dernier.

Le Centre est sous la tutelle administrative de la Direction Générale IV : Education, Culture et Patrimoine, Jeunesse et Sports. Cette tutelle renforce les dimensions "dialogue interculturel", "éducation" et "jeunesse" du Centre.

Le fondement de l’action du centre repose sur trois principes : dialogue, partenariat et solidarité.

DIALOGUE : le dialogue est un apprentissage mutuel fondé sur l’écoute et l’acquisition de nouveaux savoirs. C’est dans cet esprit que le Centre Nord-Sud est une plate-forme de réflexion entre le Nord et le Sud et entre les entités de son quadrilogue. Il exerce une fonction de catalyseur en facilitant la rencontre entre des acteurs d'horizons et de pays différents travaillant sur des questions d'intérêt commun et en encourageant leur mise en réseau.
Il organise des conférences, des débats et des ateliers, des stages de formation et se mobilise ensuite pour que leurs conclusions et recommandations soient adoptées par les institutions internationales et nationales.

PARTENARIAT : le Centre Nord-Sud facilite la rencontre entre des acteurs d’horizons différents mais travaillant sur des dossiers communs. Il encourage leur mise en réseau afin de renforcer l’impact de leur action. Lui-même entretient des relations de travail privilégiées avec l’Union européenne et d’autres organisations internationales, au niveau global ou régional.

SOLIDARITÉ
 
: le Centre Nord-Sud promeut l’idée selon laquelle seule la mondialisation de la solidarité permettra le respect universel des valeurs fondamentales du Conseil de l’Europe.


-
         sa capacité d’action dans différentes dimensions et de mobilisation des acteurs compétents, permettent au Centre Nord-Sud de réunir les partenaires du quadrilogue pour qu'ils confrontent leurs idées, dialoguent, analysent, discutent et comparent leurs expériences et politiques afin de mettre en commun les meilleures pratiques, dégager des consensus, informer sur les thématiques liées à la mondialisation et influencer les politiques.

Son rôle d'expertise est reconnu et utilisé par ses partenaires plus particulièrement dans les domaines de l’éducation, de la jeunesse et du dialogue interculturel.
 

  
    Priorités Politiques
 

Les activités du Centre Nord-Sud reposent sur la mise en œuvre du  document stratégique qui sera approuvé par le comité exécutif, en s’appuyant sur la confiance renouvelée des Etats membres et autres parties prenantes du CNS, ainsi que sur les documents cadre relatifs aux programmes du CNS.

- Calendrier d'activité 2013
- Calendrier d'activité 2012
- calendrier d'activités 2011


Programme d'activités pour 2011
Le programme d'activités 2011 s'inscrit dans la continuité de l'action menée par le Centre Nord-Sud depuis le printemps 2008. Il s'appuie sur le document stratégique adopté à cette période par les organes statutaires du Centre, et sur le bilan de sa mise en oeuvre effectué par ces mêmes organes au printemps 2010, dans le contexte du 20e anniversaire du CNS.
. Déclaration de la Présidente du Conseil exécutif, Mme Deborah Bergamini
.Voir plus

[1] Le choix de Lisbonne répondait à une initiative du gouvernement portugais, qui a proposé (suite à la campagne publique européenne sur l’interdépendance et la solidarité nord-sud organisée en 1988 par le Conseil de l’Europe en coopération avec la Communauté européenne) de créer un centre chargé d’assurer le suivi des propositions issues de la campagne, sous la forme d’un accord partiel du Conseil de l’Europe.

Documents clés

- Rapport du GT-CNS 29 mai 2013
- Calendrier d'activité 2013
- Calendrier d'activité 2012
- calendrier d'activités 2011

- Document Stratégique 2011-2013
- Document de présentation du CNS
- Programme Jeunesse pour 2012 (en anglais)
- Programme Education 2012 (en anglais)
- programme du dialogue Interculturel 2012 (en anglais)
- Rapport d'activités pour 2011 (en anglais uniquement)
20eme Anniversaire

Galerie de Photos