Centre Nord-Sud - Centre Européen pour l'interdépendance et la solidarité mondiales

Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe


5 août 2009

Déclaration de la Présidente du Centre Nord-Sud sur l’adoption d’une loi criminalisant la violence domestique au Pakistan

En tant que Présidente du Centre Nord-Sud et Coordinatrice pour l’Italie de la campagne du Conseil de l’Europe contre la violence domestique, je tiens à féliciter l’assemblée nationale du Pakistan qui a adopté, le 4 août dernier, le « Domestic Violence (Prevention and Protection) Act », visant à prévenir les violences faites aux femmes et aux enfants au sein des familles, à protéger les victimes des violences et à sanctionner leurs auteurs. Je note avec satisfaction que cette nouvelle loi non seulement interdit la violence domestique et prévoit des amendes et des peines de prison pour les hommes qui frappent leurs femmes ou leurs enfants, mais demande aussi aux gouvernements des provinces de constituer des comités de protection pour aider les victimes à obtenir une aide médicale ou juridique et de les transférer si besoin est vers un lieu plus sûr.

L’adoption de cet acte législatif est une avancée très importante pour lutter contre un fléau qui a trop longtemps été passé sous silence voire toléré. Le Centre Nord-Sud avait, parmi d’autres, attiré l’attention du monde sur cette question en donnant le Prix Nord-Sud 2006 à Mukhtaran Bibi (plus connue sous le nom de Mukhtar Mai), condamnée en 2002 par la jirga (justice tribale) de son village à subir un viol collectif et qui finit par obtenir justice devant les autorités judiciaires officielles, suite à la mobilisation de l’opinion publique internationale. J’en appelle maintenant au Sénat et au Président pakistanais Asif Ali Zardari pour qu’ils prennent les mesures nécessaires à l’entrée en vigueur de cette loi le plus rapidement possible.

Pour ma part, je continuerai à m’investir dans le combat contre la violence faite aux femmes et aux enfants, car je suis convaincue que la violence domestique est la matrice sur laquelle prospèrent toutes les autres formes de violence. La conférence sur le rôle que peuvent jouer les différents médias pour prévenir et combattre la violence contre les femmes, qui se tiendra à Venise le 9 septembre, dans le cadre du 66e festival international du film, constituera une nouvelle occasion de sensibiliser l’opinion publique européenne et mondiale à la lutte contre ce fléau que nous nous devons d’éradiquer.