Culture, patrimoine et diversité

 

Erlangen, ville d’immigration. Revoir les relations entre pays d’immigration et pays d’accueil

 

Nous avons appris où se trouve Lampedusa, discuté pour savoir pourquoi les banlieues françaises ont pris feu en 2005 et compris qu’avec le changement climatique l’immigration vers l’Europe va augmenter, et malgré tout, les discours de l’Europe sur l’immigration restent largement dominés par une erreur très commune, qui consiste à considérer l’immigration comme un phénomène moderne. Certes, l’Organisation Internationale pour les Migrations - OIM – a raison lorsqu’elle affirme que les migrations seront, avec le changement climatique et le terrorisme international, l’un des défis majeurs du XXIe siècle. Or tout cela n’a rien de nouveau. Des études montrent en effet que l’immigration jouait déjà un rôle important au XXe siècle, et même au XIXe siècle et au cours de tous les siècles précédents, depuis que les premiers hommes ont émigré en Europe.

 

Contrairement à des pays d’immigration traditionnels comme les États-Unis, le Canada et l’Australie, l’immigration où fait partie de l’identité nationale, l’Europe semble avoir toutes les peines du monde à accepter qu’elle ait joué un rôle crucial dans son histoire. Si depuis quelque temps, on voit de plus en plus de musées et d’exposition s’ouvrir à un public plus large et au thème de l’immigration, rares sont les lieux et les expositions qui abordent la question sous un angle historique, alors que, justement, une approche qui remonte loin dans le temps est essentielle pour démythifier l’opposition entre pays d’accueil et d’immigration, et comprendre que les sociétés européennes ont toujours été pluralistes.

 

En Allemagne, la ville d’Erlangen veut promouvoir une perspective historique en proposant, à partir du printemps 2013, une visite guidée baptisée Zuwanderungsstadt Erlangen (Erlangen, ville d’immigration). Les visiteurs pourront redécouvrir l’histoire de la ville sous l’angle de l’immigration et revoir la relation entre pays d’immigration et pays d’accueil. Dix stations leur permettront de comprendre l’impact de l’immigration sur le développement de la ville.

 

La visite explique comment, au XIXe siècle, les processus de construction de la nation européenne ont instrumentalisé l’immigration et nié son importance historique, pourtant bien réelle : comme moteur du progrès social, grâce aux échanges d’idées, de technologies et de savoir-faire. Une approche inclusive et participative qui fait appel à leurs expériences et sollicite leur avis permet aux visiteurs d’apprendre des choses essentielles sur l’immigration à chacune des dix stations prévues, et d’aborder une série de questions, telles que :

 

Au XVIIe siècle, comment les 500 habitants d’Erlangen ont-ils réagi en voyant arriver 1500 réfugiés français dans leur ville ? Quelles ont donc été les mesures d’intégration mises en place pour que la ville devienne un centre d’affaires prospère ?

Quels étaient les arguments des nazis pour bâtir une société allemande monoculturelle et exclure les juifs de la vie économique, politique et sociale ? Quel est l’impact des revendications actuelles en faveur d’une monoculture nationale ?

Quels facteurs ont poussé des gens du monde entier à partir s’installer à Erlangen, à l’époque de la création d’Adidas et de Puma et de l’installation de Siemens ?

Parallèlement à l’opération Zuwanderungsstadt, le musée sera un forum et un lieu de rencontres et d’échanges lors de journées portes ouvertes, où l’immigration sera au centre des débats, où l’on pourra partager ses idées, ses problèmes, et défendre ses solutions – avec et pour tous les habitants d’Erlangen.

 

Zuwanderungsstadt Erlangen d’Annasophia Heintze est développé en coopération avec Ine Brehm, chef du service éducatif du musée d’Erlangen, avec le généreux soutien du musée, du département de la culture, du bureau de l’intégration et du Bundesamt für Migration und Flüchtlinge (autorité fédérale pour les immigrés et les réfugiés).

 


1 Lucassen, Jan, Leo Lucassen & Patrick Manning) (eds.), Migration History in World History. Multidisciplinary approaches (Leiden and Boston: Brill Publishers 2010).