Culture, patrimoine et diversité

 

Melitopol – à l’origine d’un réseau interculturel national

 

La ville ukrainienne de Melitopol a récemment accueilli un séminaire sur le thème : "les cités interculturelles : des communautés tournées vers l’avenir", qui visait à un partage d’informations sur la phase pilote du programme des Cités interculturelles avec d’autres villes d’Ukraine afin de les informer et de les inciter à devenir membres d’un réseau national de cités interculturelles. Cet échange était organisé conjointement par le Centre de développement "Démocratie par la culture" et la municipalité de Melitopol dans le cadre du programme Conseil de l’Europe / Commission européenne sur les cités interculturelles.

 

Melitopol est une ville ukrainienne qui a réaffirmé son soutien à l’approche interculturelle. Au cours de la séance d’ouverture, Sergueï Valter, le nouveau maire de la ville, a insisté sur son attachement au concept d’interculturalité. L’engagement de Melitopol en faveur de la dimension interculturelle est aussi manifeste pour beaucoup de parties prenantes, qui considèrent la population et les relations humaines comme les atouts les plus précieux de la ville.

 

L’échange a attiré un large éventail de participants, y compris des représentants d’autres villes d’Ukraine, d’institutions culturelles et d’organisations non gouvernementales, des universitaires et des étudiants. Le maire de la ville ukrainienne de Priluki a affirmé qu’il souhaitait adhérer au réseau et adopter l’approche interculturelle.

 

Un projet de mémorandum définissant la plateforme ukrainienne des Cités interculturelles a été distribué aux villes ukrainiennes qui souhaitent devenir membres du réseau et de la plateforme nationale. Ce document contraignant servira à élaborer un plan d’action commun ; à désigner un organe ou une personne spécifiques responsables au sein de la municipalité ; et à préciser les besoins de formations et les objectifs. Les conseils municipaux ont été invités à amender et à adopter le mémorandum d’ici le 15 décembre. Le calendrier de travail détaillé sera arrêté une fois que les maires auront signé ce texte.

 

Le lancement d’un réseau de Cités interculturelles de plus au niveau national montre l’intérêt suscité par l’approche interculturelle. C’est là une occasion remarquable pour d’autres villes éventuellement candidates et pour les membres d’aujourd’hui d’avoir des échanges, de faire participer et de renforcer la communauté d’apprentissage existante et active.

 

Thomas Pavan-Woolfe