Culture, patrimoine et diversité

 

L’impact des Cités interculturelles à Izhevsk : valeur ajoutée du programme pour la ville

 

Depuis toujours, Izhevsk se caractérise par une riche diversité culturelle, et les initiatives culturelles et communautaires bénéficient d’un appui systémique de la part de l’Etat et de la municipalité. Depuis des dizaines d’années déjà, celle-ci soutient différentes organisations représentant les communautés ethnoculturelles et les diasporas, et les encourage à participer à la prise de décision politique.

 

Toutefois, avant l’adhésion d’Izhevsk au programme des Cités interculturelles, cette diversité culturelle et cette interaction dynamique des cultures n’avaient jamais été considérées comme une ressource clé pour la ville. Ainsi l’objectif visé par le programme de construire une ville interculturelle a-t-il incité Izhevsk à :

repenser les ressources culturelles existantes comme élément déterminant du développement urbain dans la société post-industrielle ;

recentrer la politique de la ville sur la stimulation d’une coopération dynamique et d’une interaction des cultures plutôt que sur la promotion de la diversité culturelle ;

renforcer l’intégration de différents groupes à la vie urbaine ;

reconnaître la co-création de différentes cultures comme valeur absolue de la société moderne.

 

Depuis 2008, Izhevsk a accompli un travail colossal pour promouvoir l’approche interculturelle du développement de la ville. La méthodologie du programme prévoit des discussions approfondies sur la planification de projets ainsi que sur la conception et la mise en œuvre d’initiatives faisant intervenir des acteurs variés – citoyens ordinaires, services municipaux ou, naturellement, organisations représentant les communautés ethnoculturelles : la ville est animée par un débat public passionné sur la place à donner au développement culturel et humain.

 

Des initiatives interculturelles ont été engagées dans les domaines de la culture, de l’éducation, du sport et de la vie politique.

 

Le nombre d’actions entreprises dans le secteur culturel s’est accru grâce aux Cités interculturelles, au même titre que le soutien apporté par la municipalité. On dénombre notamment plus d’activités culturelles visant à mettre en pratique les principes de l’interaction des cultures dans l’espace public.

 

Des activités favorisant la diversité culturelle et l’interaction des cultures ont progressivement commencé à prendre forme dans le cadre d’une stratégie s’articulant autour de cinq blocs thématiques : la culture, les services sociaux, l’éducation, la communication et l’espace public.

 

Une étude sociologique a montré que, ces dernières années, la région a été témoin d’une évolution favorable dans le domaine des relations internationales. La part de la population portant un jugement positif sur la situation interethnique dans la république d’Oudmourtie a pratiquement doublé depuis 2000 (elle est passée de 41 % à 77 %).

 

Réalisations permises par les Cités interculturelles


Grâce à la participation d’Izhevsk à ce programme, les représentants de la ville et les citoyens actifs reconnaissent plus volontiers l’importance des relations interculturelles.

 

La ville a commencé à développer une nouvelle politique culturelle. De nouveaux critères d’efficacité concernant la quasi-totalité des projets municipaux d’envergure ont vu le jour : la participation de représentants de différentes cultures et la diversité des points de vue et des valeurs interculturelles.

 

L’approche des manifestations urbaines clés a également été revue. Aujourd’hui, les représentants de la ville ont pour objectif d’attirer autant de membres actifs des communautés culturelles ou des sous-cultures urbaines que possible pour la mise en œuvre de projets urbains à grande échelle, et la municipalité a fait des manifestations interculturelles l’une de ses priorités. Un seul exemple frappant : le 250ème anniversaire d‘Izhevsk, célébré en 2010, avait pour devise « 250 ans de dialogue et de développement interculturels ».

 

Depuis son adhésion au programme, la ville s’est mise à soutenir plus activement les initiatives culturelles privées, notamment celles présentant un fort potentiel interculturel. On a assisté à une multiplication spectaculaire de ce type d’événements (festivals, concours, concerts, etc.) axés sur la présentation des communautés culturelles et sur leur interaction. Les organisations communautaires ont quant à elles intensifié leurs activités.

 

Izhevsk est aujourd’hui engagée plus activement dans divers projets interculturels au niveau national. Sa participation aux Cités interculturelles a fait d’elle un partenaire plus intéressant pour d’autres communes de Russie. En 2011, Izhevsk est ainsi devenue membre du partenariat national « Alliance Culturelle », qui réunit plus de douze villes de Russie et vise à mettre les expériences en commun dans le domaine de l’organisation de l’espace urbain et de la mise en valeur du territoire, et à lancer des initiatives culturelles communes. Ce projet se propose de développer une palette d’opportunités culturelles, d’entreprendre des actions annuelles communes, d’encourager le partage d’expériences dans le domaine de l’éducation artistique et de soutenir l’organisation de voyages interrégionaux.