Newsletter N° 13 - février 2011

Abonnement | Désabonnement

 

Les villes peuvent-elles considérer la diversité culturelle comme une chance plutôt que comme une menace ? Comment tirent-elles parti de la diversité ? Une ville peut-elle devenir le symbole d’une identité collective dépassant les identités ethniques et religieuses ? Dans le cadre du programme des "Cités interculturelles" plusieurs villes pilotes examineront leurs politiques dans la perspective interculturelle et élaboreront des stratégies interculturelles pour relever les défis d’un monde en évolution.


Toronto reconnait le potentiel des migrants qualifiés pour le marché de l’emploi

Environ 600.000 immigrés se sont installés dans la ville de Toronto depuis que le Conseil pour l’emploi des migrants dans la région de Toronto (TRIEC) a commence ses activités en 2003. "Les avantages que nous pouvons tirer pour notre ville et pour la région de cet afflux de talent, d'énergie et de nouvelles idées sont énormes. Cependant, nous ne pouvons réussir et gagner ce défit, que si tout le monde a une chance égale de contribuer, ce qui requiert une prise de décision délibérée et de l’action", dit un communiqué publié dans le rapport annuel de 2009 du Conseil pour l’emploi pour des migrants dans la région de Toronto (TRIEC). Le programme de mentorat du Conseil pour l’emploi pour des migrants (TRIEC) a assorti 5.000 migrants qualifiés avec des mentors canadiens professionnels. L'objectif du programme de mentorat est de fournir du soutien et de l’assistance aux nouveaux arrivants professionnels qui ont suivi une formation à l'étranger, afin de surmonter les obstacles qu'ils rencontrent dans leur recherche d'un emploi convenable et dans leurs efforts vers l'intégration dans le marché du travail et dans la communauté en sens large. (suite...)

Villes pilotes

Berlin Neukölln (Allemagne)

Izhevsk (Fédération de Russie)

Lublin (Pologne)

Lyon (France)

Melitopol (Ukraine)

Neuchâtel (Suisse)

Oslo (Norvège)

Patras (Grèce)

Reggio Emilia (Italie)

Subotica (Serbie)

Tilburg (Pays-Bas)


Musées européens et Interculture – répondre aux défis dans un monde globalisé

Dans son étude intitulée "European Museums and Interculture – Responding to Challenges in a Globalized World" (Musées européens et Interculture – répondre aux défis dans un monde globalisé), Chris Torch, membre du conseil d'administration du Forum européen du musée et principal membre associé d'Intercult, Stockholm, nous guide à travers les transformations, les défis et l'avenir souhaitable des musées européens en adoptant une perspective interculturelle.

 

Les musées et les sites du patrimoine sont des exemples d'espaces partagés. Partant de ce concept central, Torch souligne que cette conception suppose non seulement d'observer l'"Autre" mais aussi d'interagir avec lui. C'est dans ce cadre que s'inscrit l'approche interculturelle. Pour évoluer, il nous faut utiliser ces espaces partagés comme des lieux de dialogue. Pourtant, il ne semble pas que, par le passé, les musées aient réellement rempli cette fonction. (suite...) Photo © Slavery Museum Liverpool

 


L’Index des cités interculturelles et les villes de catalogne

L’équipe CIC a trouvé une autre étude intéressante, faite par le Groupe de recherche interdisciplinaire sur l’immigration dirigé par Ricard Zapata-Barrero, à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone. L’étude présentée dans cet article porte sur les stratégies interculturelles municipales en Catalogne et se base sur des éléments de l'Index des cités interculturelles et d’autres conçus spécifiquement. Zapata-Barrero exploite par exemple les réponses à un questionnaire de onze villes catalanes , qui ont toutes adopté des stratégies interculturelles. L’une des prémisses de cette étude est que même si les documents programmatiques utilisent des termes vagues, leur crédibilité réside avant tout dans le lien entre l’intention et l’action. De même, il ne suffit pas de se contenter d’accepter ou de promouvoir la diversité dans un même espace public : encore faut-il qu’il y ait interaction. C'est tout simplement sur ce point que l'interculturalisme diffère du multiculturalisme. (suite...) Photo : Ricard Zapata-Barrero

 


Copenhague renforce son engagement interculturel

Dans le but explicite de devenir, parmi toutes les grandes villes d’Europe, la plus ouverte à la diversité, Copenhague a lancé un nouveau programme triennal intitulé Impliquez-vous dans la vie de Copenhague (en anglais, Engage in CPH). Le programme se fonde pour une large part sur les dimensions de la stratégie des Cités interculturelles et il met l’accent sur trois objectifs précis de la Politique d’ouverture de Copenhague pour 2011-2013. En premier lieu, il faut que les gens soient plus nombreux à avoir le sentiment d’appartenir à la ville ; en second lieu, il faut que les gens soient moins nombreux à se sentir exclus pour des raisons liées à la pauvreté ; et, en troisième lieu, il faut que les gens soient moins nombreux à souffrir de discrimination. (suite...)

Melitopol – à l’origine d’un réseau interculturel national

La ville ukrainienne de Melitopol a récemment accueilli un séminaire sur le thème : "les cités interculturelles : des communautés tournées vers l’avenir", qui visait à un partage d’informations sur la phase pilote du programme des Cités interculturelles avec d’autres villes d’Ukraine afin de les informer et de les inciter à devenir membres d’un réseau national de cités interculturelles. (suite...)


Le thème des Villes interculturelles à Tokyo

Même si, vu de l'extérieur, le Japon parait monolithique du point de vue ethnologique, il accepte en fait depuis longtemps l'immigration extérieure. Au cours des dernières décennies, cette immigration s'est accélérée, notamment depuis que le gouvernement a assoupli les règles correspondantes afin de compenser le déficit de main d'oeuvre. (suite...)


Réseau italien de Cités interculturelles – Maximiser l’avantage des minorités !

Les 27 et 28 janvier 2011, le réseau italien de "Cités interculturelles" s'est réuni à Turin, en Italie. Ce réseau fonctionne sous les auspices et avec le soutien du programme "Cités interculturelles", action conjointe du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne. Cette plate-forme nationale est actuellement composée de 10 villes: Reggio Emilia, Turin, Bari, Lodi, Gênes, Fermo, Senigallia, Savigniano sul Rubicone, Pompéi et Campi Bisenzio. (suite...)

©Conseil de l'Europe 2011 | Contactez-nous