Le traitement des jeunes consommateurs de drogues

La plateforme a adopté une série de recommandations et d’orientations pour améliorer la pratique dans ce domaine et a publié en novembre 2006 "Young People and Drugs - Care and Treatment".

Cette publication s’adresse aux praticiens qui côtoient directement des jeunes en situation de risque ou de dépendance (les médecins généralistes, les psychologues, les pédagogues et les narcologues) et leur propose des voies de traitement.

Voir le document (en anglais uniquement)

La plateforme constate que les offres thérapeutiques qui ont le plus de chances de donner des résultats et de réduire les rechutes à moyen et à long terme sont celles qui réussissent à combiner toutes les sources de soutien disponibles, à différents niveaux, dont celui des pairs, de la famille et d’autres personnes jouant un grand rôle dans la vie des jeunes concernés.

Elle préconise que les services d’aide et de traitement développent des programmes spécifiques visant les 18-25 ans, c’est-à-dire des jeunes qui ne sont plus des enfants mais ne sont pas encore complètement entrés dans l’âge adulte. Les services ne devraient pas être offerts selon des limites d’âge strictement définies, mais plutôt en fonction des nécessités de développement des personnes concernées.

Afin d’éviter que la toxicomanie ne s’installe, entraînant des effets négatifs sur la santé et la vie en société, la plateforme rappelle également qu’il est essentiel de cibler les jeunes qui semblent pleinement intégrés et actifs dans la société mais sont de gros consommateurs de drogues.

Dans l’ensemble, elle estime important de veiller à ce que les aspects de santé mentale soient mieux pris en compte dans tous les efforts de soutien et de traitement et que globalement, la prise en charge thérapeutique des usagers de drogues soit considérée comme partie intégrante à toute politique de santé publique