Retour Il est temps de mettre fin aux pratiques coercitives en matière de santé mentale

Dunja Mijatović, Commissaire aux droits de l'homme

Dunja Mijatović, Commissaire aux droits de l'homme

S'adressant aujourd'hui à l'Assemblée parlementaire, dans le cadre du débat “Mettre fin à la contrainte en santé mentale: nécessité d'une approche fondée sur les droits humains”, la Commissaire aux droits de l'homme, Dunja Mijatović, a fait la déclaration suivante : 

"It is a great pleasure to address the Parliamentary Assembly on a subject that lies very close to my heart. C'est un grand plaisir pour moi de m'adresser à l'Assemblée parlementaire sur un sujet qui me tient à cœur.

Je voudrais commencer par saluer le travail extraordinaire accompli par le rapporteur pour le rapport qui vous est présenté aujourd'hui. Je suis tout à fait d'accord avec ses constatations et conclusions, ainsi qu'avec le contenu du projet de résolution et recommandation.

Mon expérience en tant que Commissaire aux droits de l'homme n'a fait que confirmer ces conclusions et le cercle vicieux provoqué par une approche de la santé mentale fondée sur la coercition."

Voir aussi :
L’APCE appelle à mettre fin à des pratiques coercitives en matière de santé mentale

Session de l'Assemblée parlementaire Strasbourg 26 juin 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
Agenda
27 février 2024 Strasbourg et en ligne (Palais de l’Europe, 11h-13h)

Journée mondiale des ONG : conférence du Conseil de l'Europe

Nous suivre

       

Galeries photos
galleries link
Facebook
@coe sur Twitter