Retour

Journée mondiale contre la traite de personnes : déclaration de la part de GRETA et d’ICAT

Conseil de l'Europe STRASBOURG 30 juillet 2021
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Journée mondiale contre la traite de personnes : déclaration de la part de GRETA et d’ICAT

A l'occasion de la Journée mondiale contre la traite des personnes, le Groupe d'experts du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains (GRETA) se joint au Groupe de coordination inter-agences contre la traite des personnes (ICAT) pour appeler les parties prenantes à inclure les perspectives des victimes et des survivants dans toutes les actions de lutte contre la traite (lien vers la déclaration).

La Convention du Conseil de l'Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains place la protection des droits des victimes au cœur de la lutte contre la traite. Veiller à ce que les droits fondamentaux des victimes de la traite soient au premier plan de la lutte contre la traite des êtres humains est essentiel dans tous les aspects du travail du GRETA.

« Le GRETA souligne qu’il est essentiel de fournir une assistance rapide et efficace aux victimes de la traite afin de les encourager à rompre avec les trafiquants et assurer leur rétablissement et leur inclusion sociale », a déclaré Helga Gayer, présidente du GRETA. « Les victimes de la traite devraient avoir la possibilité de jouer un rôle dans les procédures pénales contre les trafiquants, si elles le souhaitent, et d’être indemnisées. Les mesures visant à améliorer l’aide aux victimes devraient inclure la consultation des anciennes victimes et des survivants de la traite des êtres humains afin de s'assurer que leurs besoins sont dûment satisfaits. »


 Plus d’information


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter