Retour

Déclaration de Thorbjørn Jagland sur la Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions

Secrétaire Général Strasbourg 21 août 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Déclaration de Thorbjørn Jagland sur la Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions

À la suite de la Résolution A/RES/73/296, proposée par la Pologne et adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies à sa 73e session, le 28 mai 2019, la Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions sera célébrée tous les ans le 22 août. Soutenant cette importante initiative, le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe a déclaré :

« Nul ne doit être victime de violences en raison de sa foi ou de ses convictions. La liberté de pensée, de conscience et de religion est un droit de l’homme consacré par la Convention européenne des Droits de l’Homme. Les gouvernements européens ont l’obligation juridique de la protéger.

Les organes de monitoring du Conseil de l’Europe, notamment la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) et le Comité consultatif de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales, accomplissent un travail essentiel pour renforcer la capacité des États membres de prévenir le discours de haine et les infractions motivées par la haine et assurer réparation là où ils se produisent. Cela comprend les violences motivées par la religion ou les convictions. L’ECRI a donné aux États membres des orientations sur la façon de faire face à des formes particulières d’intolérance religieuse et de lutter contre le racisme tout en combattant le terrorisme qui trouve trop souvent son origine dans l’extrémisme religieux.

En outre, nos travaux visant à promouvoir l’inclusion, l’entente entre les cultures et les religions aident les gouvernements à façonner des sociétés dans lesquelles chaque personne peut se sentir en sécurité, quelles que soient ses convictions, et où la diversité est considérée à juste titre comme un avantage.

Le 22 août est le jour où est saluée la mémoire des personnes victimes de la haine en Europe et dans le monde. C’est aussi l’occasion pour nous tous d’exiger qu’il soit mis fin à ces violences dans des sociétés pacifiques fondées sur la dignité et le respect mutuel, ce qui est tout aussi important. »


Agenda Agenda
Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter