Retour

La Secrétaire Générale à Berlin pour la cérémonie d’ouverture du Huitième congrès mondial contre la peine de mort

Secrétaire Générale Strasbourg 15 novembre 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
La Secrétaire Générale à Berlin pour la cérémonie d’ouverture du Huitième congrès mondial contre la peine de mort

“Condamner à mort, ce n’est pas faire justice. La peine capitale remplace la justice par une vengeance. C'est une erreur - et il faut y mettre fin », s’est exclamé la Secrétaire Générale Marija Pejčinović Burić lors d’une table ronde à l’ouverture du Huitième congrès mondial contre la peine de mort, qui se tient du 15 au 18 novembre à Berlin. L'événement rassemble plus d’un millier de participants, venus de plus de 120 pays. « Le Conseil de l'Europe continuera de faire valoir que la peine de mort ne devrait jamais être prononcée », a souligné la Secrétaire Générale.

Interrogée sur les menaces qui pèsent sur l’abolition de la peine de mort dans le contexte de la situation actuelle en Europe, la Secrétaire Générale a évoqué la pratique en Biélorussie et les condamnations à mort prononcées cet été dans le Donbass ukrainien occupé : « Mais ici, en Europe, la situation est loin d'être idéale ».  Alors que les 46 États membres qui composent le Conseil de l’Europe constituent une zone sans peine de mort, elle a souligné que « même dans les sociétés qui ont aboli la peine capitale, nous ne devons jamais cesser notre travail pour informer la population sur les raisons pour lesquelles c’était la bonne chose à faire ».

La visite de la Secrétaire Générale en Allemagne comprenait également des réunions de haut niveau avec la Ministre fédérale des Affaires étrangères Annalena Baerbock et le Ministre fédéral de la Justice Marco Buschmann.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter