Retour

Perquisitions et arrestations dans les médias du Bélarus

Déclaration du porte-parole du Secrétaire Général
Porte-parole du Secrétaire Général Strasbourg 7 août 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Shutterstock.com

Shutterstock.com

Nous avons été informés que des perquisitions et des arrestations ont été conduites dans un certain nombre de médias de premier plan du Bélarus. Ceci est particulièrement préoccupant pour le Conseil de l'Europe. Qui plus est, certains organes concernés sont nos partenaires de longue date, et sont des professionnels reconnus pour la qualité de leur travail. La loi doit être respectée, mais il n'est pas systématiquement nécessaire de procéder à des arrestations dans le cadre d'enquêtes, les arrestations restant une mesure de dernier recours.

Nous appelons donc les services de poursuites du Bélarus à faire rapidement toute la lumière sur cette situation. Nous appelons également à la libération de tous les journalistes arrêtés. Dans une société démocratique, la liberté des médias est l'un des droits de l'homme les plus importants. Elle devrait être scrupuleusement respectée par chaque État européen.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter