Retour

Plaidoyer de la Présidente pour un dialogue constructif et le maintien de l’ordre dans 'la maison commune'

Session de l'Assemblée parlementaire Strasbourg 30 septembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Plaidoyer de la Présidente pour un dialogue constructif et le maintien de l’ordre dans 'la maison commune'

Dans son discours d’ouverture de sa dernière session plénière, la Présidente de l’APCE a fait un fervent plaidoyer pour le maintien de l’ordre dans la « maison commune », et pour « un dialogue constructif, même dans des situations de crises les plus graves ».

« Chaque fois que les valeurs de la démocratie, des droits humains et de l’Etat de droit sont remises en question, nous devons réagir et trouver le courage de prendre des positions fermes, sans hésiter à dénoncer les dérives anti-démocratiques et les violations des droits humains », a-t-elle souligné.

« Mais nous ne devons jamais fermer la porte au dialogue. Car lorsqu’on vit sous le même toit, il est nécessaire de se parler les un·e·s aux autres pour mieux se comprendre, s’écouter et échanger, pour trouver des solutions qui visent, toujours, à une meilleure protection de l’ensemble des personnes qui vivent sur le continent européen », a-t-elle ajouté.

« Si je devais identifier une leçon à retenir de la crise que notre organisation vient de traverser, je mentionnerais là encore, sans hésitation, l’importance du dialogue et de la coopération. En effet, face à une situation sans précédent, nous nous sommes montrés à la hauteur de nos responsabilités », a souligné Liliane Maury Pasquier en invitant tous les membres de l’Assemblée à « œuvrer activement, dans les années à venir, » dans « cette plus large plateforme paneuropéenne de dialogue » car « tel est le rôle de l’Assemblée parlementaire ».


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter