Retour

L’APCE demande la réouverture de l’enquête sur le meurtre de Boris Nemtsov

SESSION DE L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE Strasbourg 27 juin 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
L’APCE demande la réouverture de l’enquête sur le meurtre de Boris Nemtsov

L’APCE a appelé les autorités russes à « rouvrir et poursuivre » leur enquête sur l’assassinat du leader de l’opposition Boris Nemtsov, énumérant un certain nombre de « sérieuses inquiétudes » quant à son indépendance et son efficacité.

L’Assemblée, approuvant à l’unanimité un rapport d’Emanuelis Zingeris (Lituanie, PPE/DC), a conclu que « tous les aspects pertinents de l’affaire n’ont pas été examinés et toute la vérité n’a pas été établie ». Elle a cité, en particulier :

  • l’impossibilité d’identifier et de localiser d’éventuelles preuves vidéo, y compris de la part du Service fédéral de protection de la Russie, qui est responsable de la sécurité du Kremlin ;
  • le défaut d’interroger les témoins potentiels, y compris ceux qui se trouvaient sur le pont au moment de la fusillade et les conducteurs de véhicules connus ;
  • « une série d’irrégularités, d’incohérences et d’invraisemblances » dans les preuves médico-légales concernant les balles et les douilles recueillies, ainsi que les blessures de M. Nemtsov ;
  • « une série d’incohérences et de contradictions importantes » dans la déposition de divers témoins clés ;
  • une série d’irrégularités dans le déroulement du procès, y compris la récusation de jurés pour des motifs fallacieux ou insuffisants.

 


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter