Retour

Rapport annuel du MONEYVAL : les risques de blanchiment de capitaux augmentent

MONEYVAL Strasbourg 31 mai 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Shutterstock.com

Shutterstock.com

Le Comité d'experts du Conseil de l’Europe sur l'évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme MONEYVAL a publié aujourd’hui son rapport général d'activité pour l’année 2017.

Le président de MONEYVAL, Daniel Thelesklaf, en présentant le rapport au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe, a souligné qu’il est évident que les risques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme augmentent. Il a également insisté sur le fait que d'innombrables affaires de blanchiment d'argent ont été reprises par les médias et portées à l’attention du grand public.

« Le manque de transparence des entités juridiques et des trusts persiste et la coopération internationale ne fonctionne pas toujours aussi efficacement qu'elle le devrait. Nous devons également améliorer le partage d'informations avec le secteur privé et au-delà des frontières », ajoute-il.

En outre, le président a souligné la nécessité de mettre en place des formations plus spécialisées pour les enquêteurs et les procureurs et d’impliquer les procureurs dès les premiers stades des enquêtes.

En 2017 MONEYVAL a poursuivi son rôle d'acteur reconnu dans le réseau mondial des organes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et a évalué activement 21 juridictions en adoptant des rapports d'évaluation mutuelle, en incluant les visites sur place, ou des rapports de suivi.

Présentation du président au Comité des Ministres


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter