Retour

Malte devrait intensifier son action pour renforcer la protection des droits des femmes et des migrants

Commissaire aux droits de l’homme La Valette 10 novembre 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Nils Muižnieks lors de sa visite de quatre jours à Malte

Nils Muižnieks lors de sa visite de quatre jours à Malte

“Je salue les efforts déployés par les autorités pour combattre la violence domestique à Malte. La transposition en droit interne de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, dont le Parlement est actuellement saisi, est une mesure déterminante à cet égard. Toutefois, il faudrait en faire davantage pour protéger les droits des femmes”, a déclaré aujourd’hui Nils Muižnieks, le Commissaire aux droits de l’homme, à la fin d’une visite de quatre jours à Malte.

Le Commissaire ne doute pas que le projet de loi sur la violence liée au genre et la violence domestique, déposé au Parlement, fixera un cadre légal approprié pour traiter ces questions. « L’action en cours pour mettre en place une stratégie globale destinée à coordonner les services publics, y compris la police, est aussi un signal positif, car l’ensemble des plaintes pour violence domestique doit faire l’objet d’enquêtes effectives. Il faut que toutes les victimes soient traitées avec l’attention qui convient », a ajouté le Commissaire, qui espère que la jurisprudence se développera et qu’elle deviendra plus dissuasive dans ce domaine. Il a encouragé les autorités maltaises à dispenser une formation continue à davantage de membres des forces de l’ordre, de procureurs et de juges et à collecter et à analyser les données sur les violences domestiques de manière systématique.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter