Retour

Gouvernements et organes sportifs pour analyser la corruption dans le sport

Secrétaire Générale adjointe Londres 5 décembre 2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Gouvernements et organes sportifs pour analyser la corruption dans le sport

De la fraude à la corruption, des paris illégaux au dopage, du trucage de matchs au blanchiment de fonds, la corruption dans le sport est un phénomène mondial qui menace l’intégrité de l’ensemble de ce secteur et qui pose un problème majeur à la société d’aujourd’hui. Le Partenariat international contre la corruption dans le sport (IPACS), initiative multilatérale pour intensifier l’action menée afin d’éliminer la corruption et d’encourager une culture de bonne gouvernance au quotidien, organise à Londres (Mansion House, Walbrook, 6 décembre) une rencontre de haut niveau qui rassemble de hauts représentants de gouvernements, d’organes sportifs et d’organisations internationales pour analyser la vulnérabilité du sport face à la corruption.

La Secrétaire Générale adjointe Gabriella Battaini Dragoni participera à la conférence, ainsi que Roxana Maracineanu, ministre française de la Jeunesse et des Sports. Une allocution d’ouverture sera prononcée par Mims Davies, ministre du Sport et de la Société civile du Royaume-Uni.

L’IPACS vise :

  • A réduire le risque de corruption lors d’achats liés à des manifestations et à des infrastructures sportives ;
  • A assurer l’intégrité du processus de sélection de grandes manifestations sportives en mettant d’abord l’accent sur la gestion des conflits d’intérêts ; et
  • A optimiser les processus de respect des principes de bonne gouvernance pour atténuer le risque de corruption.

 

Voir aussi :
Communiqué de presse - Major summit staged in London as part of global fight against corruption in sport


Agenda Agenda
Strasbourg 17 décembre

Rapport de MONEYVAL sur l'Albanie

Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter